Peut-on jeûner en groupe ?
Fatwa No: 285349

Question

Assalam Alaykum, Ma question est peut-on faire un jeûne en groupe ? Un jour déterminé par exemple le lundi prochain pour ma nièce qui est malade et faire un dua défini à l'avance par membre du groupe. Tout en sachant que les membres du groupe vivent séparément dans des pays différents et que chacun devra dire ce dua au moment où il rompt son jeûne. Est-ce possible ou est-ce une innovation ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous n’avons pas connaissance d’un texte légal indiquant la légitimité de jeûner en groupe et par conséquent, le jeûne en groupe de la manière mentionnée est une hérésie.

On posa au cheikh Ibn ‘Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, la question suivante : « Quel est le verdict du jeûne en groupe, comme le fait qu’un groupe de gens se rassemble et s’accorde pour jeûner certains jours bien spécifiques tels le lundi et le jeudi, l’objectif étant de s’entraider dans le bien et la piété, étant donné que l’homme est faible lorsqu’il est seul et est plus fort avec ses frères ? Quel est le verdict de cela ? »

Il répondit : « Mon avis est que cela ne fait pas partie de la Sunna et qu’il s’agit d’un type d’hérésie si ces gens s’accordent à faire cela. En effet, si l’on condamne le takbîr ou l’évocation d’Allah en groupe – par exemple –, on condamne alors également cela, car le jeûne est un acte d’adoration et il ne convient pas de le pratiquer en groupe.

Cependant, il n’y a pas de mal à cela s’ils le font sans accord préalable. Par exemple, s’il arrive que nous jeûnions le lundi et que l’un de nous dise aux autres : "Que celui qui jeûne rompe son jeûne chez untel." Dans ce cas, nous nous accordons sur le fait de rompre notre jeûne chez cette personne et il n’y a pas de mal à cela, car c’est une chose qui est intervenue après avoir commencé l’acte et il n’y a pas eu d’accord préalable pour accomplir cet acte d’adoration.

Accomplir un acte d’adoration en groupe ou seul fait partie des choses prescrites. C’est pourquoi si Allah, exalté soit-Il, ne nous avait pas prescrit de prier en groupe, le faire serait une hérésie, mais Allah, exalté soit-Il, nous l’a prescrit.

Il en est de même pour le jeûne, le fait de s’accorder au préalable sur un jeûne (pour l’effectuer en groupe). Il s’agit là d’une sorte d’hérésie.
L’on pourrait nous dire : "Ne jeûnons-nous pas en groupe durant le mois de Ramadan ?" Certes, mais cela nous a été imposé et tout le monde est obligé de jeûner durant ce mois.

Je pense donc qu’il faut éviter ce genre de choses et que l’homme doit implorer l’aide d’Allah et se concentrer sur soi-même. Si la personne n’accomplit des actes d’adoration qu’en s’appuyant sur un bâton – c’est-à-dire uniquement si quelqu’un d’autre le fait – sa détermination est alors bien faible. » (Al-Liqâ' al-Chahrî)

Vous pouvez remplacer cette pratique innovatrice en invoquant Allah, car l’invocation d’Allah est l’un des meilleurs moyens de guérir. En effet, Allah guérit Son prophète Ayyûb, ', par une invocation de ce dernier. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :

« Et Job (Ayyûb), quand il implora son Seigneur : "Le mal m'a touché. Mais Toi, tu es le plus miséricordieux des miséricordieux !" Nous l'exauçâmes, enlevâmes le mal qu'il avait, […] » (Coran 21/83-84)

Ibn al-Qayyim a dit : « L’invocation d’Allah est l’un des meilleurs remèdes qui soit. C’est l’ennemi de l’épreuve qu’elle repousse, résout, empêche de descendre ou amenuise lorsqu’elle descend. L’invocation est l’arme du croyant. ‘Âïcha, , a rapporté que le Prophète () a dit :

"La prudence ne protège pas du destin, mais l’invocation est efficace contre les épreuves avenues et les épreuves non avenues. Parfois, l’avènement de l’épreuve est imminent, mais elle rencontre une invocation sur son chemin et ils ne cessent de s’entre-heurter jusqu’au Jour de la Résurrection." (al-Hâkim)

Dans le même registre, Ibn ‘Umar a rapporté que le Prophète () a dit :

"L’invocation protège contre les épreuves avenues et préserve contre les épreuves qui ne se sont pas encore manifestées, invoquez donc, ô serviteurs d’Allah."

Thawbân a rapporté que le Prophète () a dit : " Rien ne peut changer le destin si ce n'est l'invocation." » (Al-Djawâb al-Kâfî)

Vous devez donc vous efforcer d’invoquer Allah en faveur de cette fille tout en choisissant les moments où les invocations sont exaucées, comme lors de la rupture du jeûne. Évitez aussi les hérésies, car elles ne contiennent rien de bon. Nous implorons Allah de guérir au plus vite cette jeune fille.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui