Le fait que des femmes se réunissent entre elles afin d'apprendre la science est-il une innovation ?
Fatwa No: 288970

Question

Assalam alaykum,
J'aurai voulu connaître votre avis sur le fait que des femmes se réunissent entre elles afin d'apprendre la science en se basant sur des ouvrages de savants. Plusieurs personnes de mon entourage me disent que c'est une innovation, que les femmes à l'époque du Messager d'Allah sallallahou 'aleyhi wa salam n'apprenaient pas seules. Le fait de se réunir a-t-il été pratiquée par les sahabyates ?
Qu'Allah vous récompense pour votre aide.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Se réunir pour étudier les sciences religieuses est une chose légitime et recommandée, que cela se fasse avec un cheikh ou par la lecture de livres de sciences ou par tout autre moyen. Il n’y a aucun mal à ce que des femmes apprennent seules, tant que les livres sont des livres de confiance au style clair et dont on ne craint pas qu’il y ait une mauvaise compréhension.

Quant aux dires selon lesquels le fait que des femmes se réunissent seules soit une innovation, nous n’avons pas connaissance de ce qui amènerait à dire une telle chose. En effet, les textes mentionnant la vertu de la science, de l’évocation d’Allah et du fait de se réunir pour apprendre la science sont généraux et comprennent autant la situation mentionnée que d’autres. De plus, la règle de base est qu’il n’y a aucune différence entre hommes et femmes concernant les règles du droit musulman sauf s’il existe une preuve de cette exception.

Ibn 'Uthaymîn, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Nous devons prendre connaissance d’une règle qui est que toute chose vraie pour les hommes l’est également pour les femmes jusqu’à preuve du contraire. Par ailleurs, les hommes sont-ils les seuls à être habilités à prêcher la parole d’Allah ou tout le monde est-il concerné ? Le Coran et la Sunna du Prophète () indiquent que cette pratique est générale et s’adresse aussi bien aux femmes qu’aux hommes, mais les domaines de prédication des femmes diffèrent certes de ceux des hommes. En effet, la femme fait son travail de prédication avec les femmes et non avec les hommes et dans un domaine approprié et féminin, que ce soit dans les écoles ou dans les mosquées »

Ibn Bâz, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Si les femmes ont la possibilité d’apprendre à la mosquée sans que cela n’entraîne de tentations, en étant voilée et dans un endroit qui leur est consacré, auquel les hommes n’ont pas accès, il n’y a alors pas de mal à ce qu’elles le fassent. »

Quant à votre question de savoir si les femmes des Compagnons s’instruisaient de la sorte, sachez qu’il n’est pas obligatoire qu’il ait été rapporté que les femmes des Compagnons se réunissaient entre elles pour lire des livres de sciences religieuses de cette manière, pour que cette pratique soit recommandée. A-t-il été rapporté que les Compagnons écoutaient des enregistrements de conférences religieuses sur cassettes ou sur internet par exemple ? Non, mais aucune personne douée de raison n’a pourtant dit qu’il s’agissait d’une innovation religieuse.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui