Les différences entre hommes et femmes lors de la prière ?
Fatwa No: 298036

Question

Assalam alaykum,
Pouvez-vous me dire qu'elles sont les différences entre hommes et femmes lors des différentes phases de la prière ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La manière de prier de la femme est exactement la même que celle de l’homme à l’exception de certaines positions, selon certains oulémas, dont les suivantes :

1- Il est recommandé à la femme de coller ses coudes contre son corps lors de l’inclinaison et de ne pas les écarter, de se courber légèrement durant l’inclinaison et d’étaler ses avant-bras ainsi que de coller son ventre sur ses cuisses lors de la prosternation, car tout cela permet mieux de cacher ce qui ne doit pas être vu. Ecarter les bras comme le font les hommes durant l’inclinaison n’est donc pas une sunna pour elle, entre autres choses, pour que cela soit plus à même de cacher ce qui ne doit pas être vu. Ce sont là quelques-unes des positions spécifiques à la femme durant la prière.

Al-Mawwâq al-Mâlikî a dit : « Quant à la femme, elle doit se recroqueviller sur elle-même durant la prosternation et lorsqu’elle se tient assise ainsi qu’en toute situation. » (Al-Tâdj wa al-Iklîl)

L’imam al-Nawawî a dit : « L’imam al-Châfi’î a dit : "Il n’y a aucune différence entre l’homme et la femme dans les actes de la prière à l’exception du fait qu’il est recommandé à la femme de se recroqueviller sur elle-même et de coller son ventre à ses cuisses lors de la prosternation car cela est plus à même de cacher ce qui ne doit être vu, ainsi que dans l’inclinaison et toute les positions de la prière. Elle doit aussi étirer son Djilbâb lorsqu’elle s’incline et se prosterne afin que celui-ci ne montre pas ses formes. Elle doit également baisser la voix et frapper des mains si elle doit attirer l’attention." (Al-Mukhtasar)
Les savants chaféites affirmèrent qu’il n’y a pas de différence entre la femme et l’homme dans les piliers, les conditions et les composantes de la prière ; il n’y a également pas de différence pour la plupart des positions recommandées à l’exception de celles mentionnées par l’imam al-Châfi’î. » (Al-Madjmû’)

2- La femme doit réciter le Coran à voix basse en présence d’hommes non mahrams en raison de la tentation que peut provoquer sa voix. Par contre, elle peut réciter à voix haute (lorsqu’il s’agit de prières à voix haute) en présence d’autres femmes ou de ses mahrams. C’est ce que dirent certains savants des écoles chaféite et hanbalite. Ibn Qudâma a dit : « Chapitre : Elle récite à haute voix durant les prières où cela doit être fait. Mais si elle est en présence d’hommes, elle récite à voix basse sauf si ces derniers font partie de ses mahrams. » (Al-Mughnî)

L’imam al-Nawawî a dit : « Quant à la femme, la plupart des Chaféites ont dit : "Elle récite à voix haute si elle est seule ou en présence de femmes ou de ses mahrams, qu’elle prie en étant imam pour d’autres femmes ou seule. Cependant, elle récite à voix basse en présence d’hommes étrangers." » (Al-Madjmû’)

3- La Sunna indique que la femme qui désire attirer l’attention sur quelque chose durant sa prière doit frapper des mains contrairement à l’homme qui doit dire Subhân Allah. En effet, Sahl ibn Sa’d al-Sâ’idî a rapporté que le Prophète () a dit :
« Celui d’entre vous qui a un doute durant sa prière doit dire : "Subhânallah (Gloire à Allah)", car en faisant cela, on lui prêtera attention. Les femmes, quant à elles, doivent frapper des mains. » (Boukhari, Mouslim)

Al-Sindî a dit dans son explication de l’ouvrage Sunan al-Nasâ’î : « Quant aux femmes, elles doivent frapper dans leurs mains c’est-à-dire qu’il leur est prescrit de le faire lorsqu’il leur arrive un inconvénient dans la prière comme le démontrent les versions du hadith. »

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui