Authenticité d'un récit entendu il y a quelques années
Fatwa No: 305875

Question

As-salam alaykoumJ'ai écouté une cassette audio sur le jour du jugement il y a quelques années. Le conférencier y relatait un récit qui stipule que le jour du jugement, après le passage sur la balance une personne parmi les musulmans se retrouvera avec une seule hassana contre beaucoup de péchés. Elle acceptera cependant de donner sa seule hassana à une autre personne à qui il ne manquera qu'une hassana pour que ses bonnes actions pèsent plus que ses mauvaises, permettant ainsi à cette dernière d'échapper au châtiment ; alors quand cette dernière personne se présentera pour rentrer au paradis, Allah lui demandera : où as-tu trouvé une hassana en ce jour où (je ne me souviens pas de la suite des termes exacts) il n'y a pas de parenté. Il dira c'est un tel que me l'a offerte ; Allah alors dira amenez-le Moi, après quoi Allah leur dira : il n'appartient pas à une créature d'être plus miséricordieuse que Al-Rahman ; entrez tous les deux au paradis !Je ne me souviens plus des termes exacts employés par le conférencier, mais j'aimerais connaître l'authenticité de ce récit qu'il a qualifié de hadith.Ensuite, ce récit n'est-il pas en contradiction avec le verset 19 de la sourate 82 Al-Infitar (la rupture) : " Le jour où nul âme ne pourra rien en faveur d'une autre âme [...]". Dzajazakoum Allahou khayran.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :


Cette histoire a été rapportée par al-Qurtubî dans al-Tadhkira d'après Ka'b al-Ahbâr et également d'après al-Ghazâlî. Nous ne l'avons par contre trouvée dans aucun recueil de hadiths. Il se peut donc qu'il s'agisse d'une histoire israélite et si tel est le cas, elle ne peut être considérée comme un texte canonique rentrant en contradiction avec le Noble Coran. Al-Qurtubî dit :

« Ka'b al-Ahbâr a dit : “Deux hommes étaient amis dans ce bas-monde ; c’est alors que (dans l’au-delà) l'un d'eux passa près de l'autre alors que ce dernier était en train d'être traîné en Enfer et lui dit : 'Par Allah ! Il me manque une bonne action pour éviter l'Enfer. Prends-la-toi afin d'être sauvé de ce que je vois. Quant à moi, je resterai. Et toi tu seras parmi les gens d'al-A'râf.' Allah ordonna alors qu'on les rassemble et qu'on les fasse entrer au Paradis.” » (Al-Tadhkira bi Ahwâl al-Mawtâ wa Umûr al-Âkhira)


Abû Hâmid relate que : « Le jour de la Résurrection, on fera venir un homme dont la balance se sera équilibrée et à qui il ne manquera qu'une seule bonne action (pour la faire pencher). De par Sa miséricorde, Allah lui dira alors : “Va et cherche auprès des gens qui te donnera une bonne action par laquelle Je te ferai entrer au Paradis.” L'homme parcourra alors les communautés et ne rencontrera personne qui ne lui répondra autre chose que : “Je crains que ma balance ne soit trop légère et j'en ai certes plus besoin que toi.” Alors qu'il perdra espoir un homme lui demandera : - "Que cherches-tu ?" - "Une bonne action. Je suis certes passé auprès de gens qui en ont des milliers, mais ils firent preuve d'avarice à mon égard.", lui répond-il. - "J'ai rencontré Allah et je n'ai qu'une seule bonne action à mon compte. Je ne pense pas qu'elle me servira à grand-chose. Prends-la, je t'en fais don.", dira l'homme. Il partira alors heureux et joyeux puis Allah, qui connaît certes mieux que quiconque sa situation, lui demandera : - "Qu'as-tu donc ?" - "Ô Seigneur, telles et telles choses se sont passées.", répondra l'homme. Allah appellera ensuite l'homme qui lui avait fait don de la bonne action et lui dit : "Ma générosité dépasse la tienne. Prends ton frère par la main et entrez au Paradis ensemble." C'est ainsi que s'équilibrera la balance d'un homme et qu'Allah lui dira : "Tu ne fais partie ni des gens du Paradis ni des gens de l'Enfer." Puis, un ange viendra avec une page sur laquelle sera inscrite "Fi !" et sa balance penchera du côté de ses péchés, car ce mot est une désobéissance envers les parents plus lourde que les montagnes du monde. On ordonnera alors de le conduire en Enfer, mais l'homme demandera qu’on le laisse revenir et Allah dira : "Faites-le revenir." puis lui demandera : "Ô serviteur désobéissant envers ses parents ! Pourquoi demandes-tu que l'on te fasse revenir à Moi ?" L'homme dira alors : "J'ai vu qu'on me conduisait en Enfer, car je le mérite pour avoir été désobéissant envers mon père, mais ce dernier y est également conduit tout comme moi, alors laisse-moi endosser ses péchés et sauve-le de l'Enfer." Allah se mettra alors à rire et dira : "Tu as certes fait preuve de désobéissance envers lui sur terre, mais tu as fait preuve de bonté envers lui dans l'au-delà. Prends ton père par la main et entrez ensemble au Paradis." » (Kachf 'ilm al-Âkhira)

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui