Un restaurateur toujours à découvert
Fatwa No: 311530

Question

Assalam alaykum,
J’ai un restaurant qui me demande beaucoup de temps et de charge je n'arrive pas à passer un mois sans être à découvert à tel point que même mon compte personnel est aussi à découvert.
J'ai beaucoup de dettes et je n'arrive pas à m'en sortir je sais que le riba est haram mais je n'arrive pas à m'en sortir sans entrer dans le rouge. Quel conseil pouvez-vous me donner pour ne pas avoir la colère d’Allah par rapport au riba en sachant que j'ai mis mon commerce en vente ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Tout d'abord, nous vous conseillons de craindre Allah, car la crainte d'Allah permet de dissiper les soucis et d'obtenir sa subsistance. Allah, exalté soit-Il, dit (sens des versets) :
« [...] Et quiconque craint Allah, il lui donnera une issue favorable et lui accordera Ses dons par [des moyens] sur lesquels il ne comptait pas. [...] » (Coran 65/2-3)

Vous avez le devoir de vous en tenir aux transactions prescrites par la Charia et d'éviter les transactions qu'elle a interdites, même dans votre situation, en acceptant la subsistance qu'Allah vous a accordée et en ne recherchant pas ce qu'il ne vous a pas donné afin que cela ne vous pousse pas à gagner de l'argent de manière illicite.

Invoquez et suppliez souvent Allah, exalté soit-Il, afin qu'Il soulage votre angoisse, vous sorte de l'adversité dans laquelle vous vous trouvez et vous permette de rembourser vos dettes. Abû Sa'îd al-Khudrî a rapporté : « Un jour, le Messager d'Allah () entra dans la mosquée et y trouva assis un homme des Ansârs du nom d’Abû Ûmâma et lui demanda :
- "O Abû Ûmâma ! Pourquoi te trouves-tu dans la mosquée alors que ce n’est pas l’heure de la prière ?"
- "Ce sont des soucis et des dettes qui m’ont contraint à y rester.", répondit-il.
- "Veux-tu que je t’enseigne des paroles qui, lorsque tu les prononceras, auront pour effet qu’Allah éloignera de toi les soucis et effacera tes dettes ?", demanda-t-il.
- "Oui.", lui répondit-il.
- "Dis matin et soir : 'Allahumma Inni A’ûzhu bika min-al-Hammi wal Hazan, wa Min-al-‘Adjzi wal-Kasal, wa Min-al-Djubni wal-Bukhl, wa A’ûzhu bka Min Ghalabatil-Dayni wa-Qahri Rijâl (O Seigneur ! Je cherche Ta protection contre les soucis et la tristesse, contre l'impuissance et la paresse, contre l'avarice et la lâcheté et contre l'incapacité de rembourser les dettes et l'injustice des hommes.'", lui dit le Prophète ().
Abû Ûmâma rapporta ensuite : "Je fis cela et Allah dissipa mes soucis et remboursa mes dettes." » (Abû Dâwûd)

Si vous avez besoin d'emprunter de l'argent, cherchez donc quelqu'un qui vous fera un prêt sans intérêt, et si vous n’en trouvez pas, il existe une autre alternative islamique qui est la pratique de la vente par Murâbaha à celui qui donne un ordre d’achat.

Cette pratique consiste à ce que vous vous rendiez dans une banque islamique ou chez un commerçant et que vous lui demandiez d'acheter pour vous une certaine marchandise, si ce commerçant ne l'a pas déjà, puis que vous la lui rachetiez avec une marge bénéficiaire déterminée. Ainsi, si la banque ou le commerçant achète la marchandise mentionnée, celle-ci devient sa propriété et ils vous la revendent ensuite à terme selon les conditions de l’accord.

Ensuite, vous pouvez alors revendre cette marchandise à un troisième intervenant et obtenir la somme que vous désirez.

Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de vous venir en aide et de faciliter vos affaires.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui