La femme a le droit de revenir sur son approbation si elle éprouve de l'aversion pour son prétendant au mariage
Fatwa No: 333145

Question

Salam aleikom, Je viens demander conseil.On m'a présenté une personne dans le but d'un mariage. Moi, aux premiers abords, j’accepte. Ça me rassure de connaître sa tante. De plus, l’idée de faire les choses bien et sérieusement me plaît.On s'est contacté par téléphone (il habite à 500km de chez moi). C’est quelqu’un de sérieux, qui travaille, un minimum dans la religion et plutôt gentil. Cependant, Sobhanallah, je n’arrivais pas à me sentir apaisé lors de nos discussions, que Dieu m’en soit témoin, j’essayais vraiment de faire des efforts.J’ai fais à plusieurs reprises la prière de consultation puis nous avons organisé une rencontre (j’espérais profondément qu'Allah apaise mon cœur lors de cette rencontre).Physiquement, je dirais qu'il est normal. Cela dit, je n’ai pas accroché plus que ça.Ensuite, nous avons continué nos échanges téléphoniques.De mon côté, je multipliai mes prières. J’avais en face de moi un homme dont je n’ai pas grand-chose à redire, mais à côté, mon cœur n’était pas apaisé. Quand nous sommes au téléphone nous n’avons pas grand-chose à dire et de mon coté je n’ai qu’une hâte et c’est de raccrocher. J’étais comme oppressée lors de nos échanges téléphoniques.Je m’en veux terriblement, car j’aurais aimé de tout mon cœur que tout se passe bien avec cet homme qui à l’air bien et qu’enfin je puisse fonder mon foyer (j’ai 28 ans), mais certaines choses ne se contrôlent pas.De fil en aiguille, nous avons perdu contact, car il a senti mon mal-être. Aujourd'hui, je me sens apaisée, mais de temps à autre je me remets en question.Est-ce que je n'aurais pas dû me marier avec lui de peur de finir ma vie seule ? Allah ne va-t-il pas me punir étant donné que cet homme avait tout de même certaines qualités ? Ais-je bien fait d'écouter mon cœur (le sentiment d'aversion envers lui était fort et involontaire) ? D'un autre côté, j'avais peur d'être injuste avec lui après le mariage si cette aversion persistait.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il est recommandé que la jeune fille accepte la demande en mariage d’un homme dont elle est satisfaite de la religion et des valeurs morales afin d'appliquer la recommandation du Prophète () :
« Si un homme dont vous êtes satisfait de la religion et des valeurs morales demande la main de votre fille, acceptez-le, sinon vous aurez suscité fitna sur terre et grand désordre. » (al-Tirmidhî, ibn Mâdja)

Cependant, il s'agit là d'une recommandation et non d'une obligation. Par conséquent, la femme ne commet aucun péché en refusant la demande en mariage d'un homme même si celui-ci est pratiquant et de bonne moralité. Al-Mannâwî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit dans son explication de ce hadith : « Mariez donc cet homme à cette femme car cela est fortement conseillé. » (Al-Taysîr Bi Charh al-Djâmi' al-Saghîr)

Les jurisconsultes déclarèrent que la femme qui accepte une demande en mariage puis éprouve de l'aversion envers son prétendant peut alors revenir sur son approbation sans commettre de péché. Ibn Qudâma, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Il n'y a aucun mal à ce que la femme revienne sur son approbation si elle éprouve de l'aversion pour son prétendant au mariage, car le mariage est un contrat pour la vie où toute nuisance persiste. La femme a donc un droit de réserve et a son mot à dire à ce propos. » (Al-Mughnî)

Par conséquent, vous n'avez commis aucun péché en refusant cet homme en raison de votre aversion pour lui. Nous vous conseillons de vous en remettre à Allah, d'avoir confiance en Lui et de multiplier les invocations dans l'espoir qu'Allah vous accorde quelqu'un de meilleur qui sera pieux et vous rendra heureuse dans ce monde et dans l'au-delà.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui