Il n'arrive pas à poser tous ses orteils correctement pendant la prière
Fatwa No: 342484

Question

Assalam alaykoum,
J’aimerais savoir si pendant la prière pendant la prosternation je n'arrive qu’à me prosterner sur l'extrémité de 2 ou 3 orteils de chacun de mes pieds en les dirigeant du mieux que je peux vers la qibla est-ce que cela est correct ou faut-il obligatoirement se prosterner sur l'extrémité des 5 orteils de chaque pied et est-ce que la mauvaise position pendant l'inclinaison invalide la prière ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

La Sunna, qui est la manière la plus parfaite de se prosterner, consiste à le faire sur les extrémités des pieds en mettant le dessous de ses pieds ou de ses orteils contre terre en direction de la qibla si l'on en est capable. Toutefois, cela n'est pas une obligation. Ibn Qudâma, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Il est recommandé de le faire sur les extrémités des orteils en les pliant dans la direction de la qibla. Ahmad, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : "Il faut étaler ses orteils pour les diriger selon la qibla et se prosterner en ayant le dessous de ses pieds à plat sur la terre." » (Al-Mughnî)

Al-Nawawî a dit : « La Sunna consiste à dresser les pieds en dirigeant ses orteils vers la qibla et cela n’est possible qu’en s'appuyant sur le dessous de ceux-ci. »

Il n'est pas obligatoire que tous les orteils touchent le sol ; une partie suffit. Al-Buhûtî al-Hanbalî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Il est suffisant qu'une partie de chaque membre touche le sol durant la prosternation, car cela n’a pas été précisé dans le hadith. Ainsi, il semble que celui qui se prosterne en s’appuyant sur le dos de ses mains ou sur les extrémités de ses doigts voit sa prosternation valable tout comme pour celui qui se prosterne en s’appuyant sur le dos de ses pieds. » (Daqâ'îq Ûlî al-Nuhâ)

C'est pourquoi il est donc suffisant de mettre deux ou trois de ses orteils à terre durant la prosternation.

Quant à la mauvaise position durant l'inclinaison, si vous sous-entendez par cela le fait de ne pas s'immobiliser (la quiétude) durant son inclinaison, cela invalide certes la prière, car un hadith mentionne que : « Le Prophète () entra dans la mosquée, puis un homme y entra à son tour et pria. Après avoir prié, l’homme vint saluer le Prophète () et ce dernier le salua en retour puis lui dit : "Va et refais ta prière, car tu n’as pas prié." L’homme refit alors sa prière de la même manière puis revint auprès du Prophète () et le salua. Le Prophète () lui rendit le salut puis lui dit : "Va et refais ta prière, car tu n’as pas prié." La troisième fois, l’homme dit : "Par Celui qui t’a envoyé avec la vérité, je ne sais prier autrement. Enseigne-moi donc comment prier." Le Prophète () lui dit alors : "Quand tu te lèves pour accomplir la prière, dis le Takbîr puis récite ce que tu peux du Coran, puis incline-toi en t'immobilisant dans cette posture (la quiétude), puis redresse-toi en t'immobilisant dans cette posture (la quiétude), ensuite prosterne-toi en t'immobilisant dans cette posture (la quiétude), puis assieds-toi en t'immobilisant dans cette posture (la quiétude), et agis ainsi pour toute ta prière." » (Boukhari, Mouslim)

Ainsi, le fait de s'immobiliser durant l'inclinaison (la quiétude) et les autres positions de la prière est un pilier.

Abû Hurayra, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :
« Allah ne regarde pas la prière de celui qui ne se redresse pas correctement entre son inclinaison et sa prosternation. » [Ahmad (al-Arnâ'ût : hasan)]

Abû 'Îsâ al-Tirmidhî, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Al-Châfi'î, Ahmad et Is-hâq ont dit que la prière de celui qui ne se redresse pas correctement durant son inclinaison et sa prosternation n'est pas valide. »

Par contre, si vous entendez par là le fait de ne pas avoir le dos droit durant l'inclinaison, il faut savoir que cela n'invalide pas la prière, car il s'agit uniquement d'une recommandation. Ibn Qudâma, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Le minimum pour que l'inclinaison soit valable est de se courber de manière à pouvoir toucher ses genoux avec les mains, car sans cela, l'inclinaison n'est pas accomplie. » (Al-Charh al-Kabîr)

De là, le fait de ne pas avoir le dos droit durant l'inclinaison n'invalide pas la prière tant que l'on s'immobilise (la quiétude), même si cela n'est pas la position recommandée lors de l'inclinaison.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui