Quelle est la règle concernant celui qui dort au moment de la prière parce qu’il a pris un somnifère ?
Fatwa No: 34362

Question

Je suis une jeune fille de 29 ans. Je souffre d’une maladie mentale qui me force à prendre des somnifères pour dormir. La plupart du temps, je ne suis pas capable de me réveiller pour accomplir la prière de Fajr à l’heure prescrite à cause de l’effet du somnifère. Quelle est la règle à ce sujet ? Est-ce que j'encours le châtiment d'Allah, exalté soit-Il, pour cet acte ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

La prière est le plus important pilier de l'Islam après les deux attestations de foi. Allah, exalté soit-Il, nous met en garde contre le fait de la négliger. Il dit Gloire à Lui (sens du verset) :

·        « Puis leur succédèrent des générations qui délaissèrent la prière et suivirent leurs passions. Ils se trouveront en perdition. » (Coran 19/59)

·        « Malheur donc, à ceux qui prient tout en négligeant (et retardant) leur Salât. » (Coran 107/4-5)

 

Allah, exalté soit-Il, n'autorise pas celui qui est sur le champ de bataille, face à l’ennemi à délaisser la prière. Cela démontre l’importance et le statut de celle-ci.

 

La meilleure manière de traiter une maladie mentale est d’être assidu dans l’accomplissement des obligations religieuses. Or la prière et le fait d'éviter les interdits figurent parmi les plus importantes obligations en Islam. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Quiconque, mâle ou femelle, fait une bonne ouvre tout en étant croyant, Nous lui ferons vivre une bonne vie. […] » (Coran 16/97)

 

Si on place sa confiance en Allah, exalté soit-Il, Ce dernier nous guérira s’Il le désire.

Par contre, retarder la prière après son heure prescrite ne fait qu’augmenter la souffrance du malade et accentuer sa maladie.

 

Il faut donc être assidu dans l’accomplissement des prières à l’heure et éviter de les négliger.

 

S’il est possible de prendre le médicament de manière à ce que son effet ne nous empêche pas d’accomplir les prières à l’heure, il ne fait aucun doute que c’est ce qu’il y a de mieux à faire.

 

Si cela n’est pas possible et qu'on fait tout ce qu’on peut, mais que malgré cela on reste endormi, Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Allah n'impose à aucune âme une charge supérieure à sa capacité. […] » (Coran 2/286)

 

Abu Qatâda, qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

 

« On ne peut imputer la négligence (de la prière) à une personne endormie, car la négligence n’est imputable qu’à la personne qui, en état d’éveil, ne prie pas jusqu'à ce que le temps de la prière suivante ne vienne. » (Ahmad, Ibn Mâdjah)

 

Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de vous guérir au plus vite et de guérir tous les Musulmans malades.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui