Son frère commet l'adultère avec sa femme et la met enceinte
Fatwa No: 350395

Question

Salam alaykum,
Je vous pose cette question qui m’ennuie depuis longtemps. Ma mère et mon père me demandent de pardonner ce qui est très difficile à pardonner. Ils m’ont supplié de toute urgence à le faire. Alors qu’au fond de mon cœur je n’arrive pas. Je suis marié et père de trois enfants. Les conditions de vie dans mon pays deviennent difficiles. Après consultation avec ma femme j’ai décidé d’aller travailler en Europe. Arrivé là-bas, à chaque fin de moi j’envoie de l’argent pour toute la famille pour qu’ils survivent par l’intermédiaire de mon grand frère qui est au pays. J’avais une voiture que je confie à ce frère pour éviter à ma femme de se balader et lui éviter toute tentation envers les hommes. Mon frère devient son confident et il me cache des secrets. C’est ainsi qu’il profite de cette opportunité pour draguer ma femme, jusqu’ à commettre l’adultère avec elle et la mettre enceinte. A mon arriver pour mes vacances, mes parents me convoquent pour une réunion. Ils m’exposent ce qui s’est passé pour me dire de patienter pour ne pas divulguer le secret. Et que l’enfant appartienne au lit. Ils me demandent de garder ma femme et de ne pas la divorcer. Et que si je pardonne à mon grand frère c’est comme si je les avais pardonné. Tout en pleurant. Je ne sais quoi faire. Aidez-moi s’il vous plait.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de dissiper vos angoisses et vos soucis et nous vous conseillons de faire preuve de patience et d'évoquer et invoquer Allah, car c'est ce qu'il y a de mieux à faire. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) :
« ceux qui ont cru, et dont les cœurs se tranquillisent à l'évocation d'Allah. Certes, c'est par l'évocation d'Allah que les cœurs se tranquillisent. » (Coran 13/28)

Si ce que vous avez dit est vrai - et que vous avez laissé votre frère s'occuper de votre femme sans restriction aucune - vous êtes alors certes le premier à avoir commis un crime à votre encontre. En effet, vous avez ainsi encouragé votre frère et votre femme à transgresser les interdits d'Allah, exalté soit-Il, et cela, en les autorisant à se retrouver seuls. Or, le Prophète () a dit : - « Evitez d'entrer chez les femmes ».
Et un homme issu des Ansar lui dit :
« Qu'en est-il du beau-frère (le Hamû) de la femme ? »
« Le beau-frère, c'est la mort.», répondit-il. Les savants dirent que cela signifie qu'il faut le craindre plus qu'autrui, car il est plus facile pour lui de se retrouver seul avec la femme de son proches parent sans que personne ne le lui reproche contrairement à un homme étranger à la famille. La tentation est donc venue de là où vous pensiez qu'elle serait évitée et l'une des pires injustices qui soient est celle commise envers un proche parent. Vous devez donc tous vous repentir.

Si votre femme se repent alors gardez-la et traitez-la correctement. Quant à l'enfant qu'elle porte, il est le vôtre, car le Prophète () a dit : «L'enfant appartient à celui qui a le droit de partager le lit de sa mère. » (Boukhari, Mouslim) Tout cela est vrai dans le cas où vous n'êtes pas sûr ou n'avez pas de fortes raisons de penser que cet enfant n'est pas le vôtre. Al-Charbînî a dit : « Si la femme tombe enceinte et que son mari sait ou a de fortes raisons de penser que cet enfant n'est pas le sien, il ne doit alors pas le reconnaître, car sinon, cela revient à se l'attribuer. Or s'attribuer un enfant qui n’est pas de lui est illicite tout comme il est illicite de rejeter son propre enfant. » (Mughnî al-Muhtâdj)

Pardonnez donc à votre frère surtout s'il s'est repenti et regrette ce qu'il a fait. Vous serez certes le gagnant dans cette histoire, si Allah le veut. En effet, le pardon possède de nombreuses vertus. Référez-vous pour cela à l'article numéro 163765. De plus, le fait que vos parents vous aient demandé de lui pardonner est une raison de plus pour le faire, car en le faisant, vous obtiendrez leur satisfaction et leur obéirez. Le mieux est que vous veilliez à ce que votre famille soit avec vous et vive là où vous vivez, même si cela nécessitait que vous ne les quittiez pas pour vivre à l’étranger, car la vie est courte et les embûches sont nombreuses, et en faisant ainsi, vous protégerez votre vertu et celle de votre femme.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui