Une femme divorcée veut donner son nom à sa fille
Fatwa No: 360190

Question

Salam alaykoum,
Je me suis mariée avec un homme et on m’a répudiée déjà trois fois ? Je suis enceinte de mon ex-mari et lui me fait des menaces par rapport à l'enfant. Il me fait clairement comprendre qu'il peut me la prendre à tout moment, il m’a mis une énorme peur en moi depuis ses menaces je suis énormément angoissée je stresse beaucoup car j'ai peur qu'il me prenne ma fille.
Il me dit qu'il veut prendre la petite dès qu'elle aura 2 mois et elle va dormir chez lui tous les week-ends alors que je compte allaiter notre enfant jusqu'à ses 2 ans in sha Allah comme l'indique l’islam. Mais lui ne m'écoute pas et me dit que si jamais je refuse il va me faire des problèmes. C'est un homme musulman mais non pratiquant, quoi que je fasse je peux lui sortir les hadiths, il ne m'écoutera pas.
Dans mon entourage on me dit de mettre l'enfant qu'à mon nom pour pouvoir éviter tous ces problèmes, chose que j'aimerais vraiment faire mais j’ai vraiment besoin d'avoir des avis vis-à-vis de la religion. Je sais que dans le Coran c'est marqué que les enfants portent le nom du père car c'est plus équitable aux yeux D'Allah mais je risque beaucoup de soucis, après tout c'est aussi son enfant je ne souhaite pas interdire de voir sa fille.
J’ai vraiment peur, je sais qu'il est capable de tout, car je sais qu’une fois que je mettrai son nom à lui il me fera des problèmes que ce soit sur les papiers ou autre, et pourra me retirer l’enfant. J’ai vraiment besoin de votre aide pour m'éclairer je suis perdue dans mes pensées je ne sais pas quoi faire. Baraka Allahu Fik

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous implorons Allah, exalté soit-Il, de dissiper vos angoisses, de soulager votre détresse et de guider votre mari dans le droit chemin.

Comme vous l'avez dit, les textes du Coran et de la Sunna indiquent que l’enfant doit porter le nom de son père et non celui de sa mère. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Appelez-les du nom de leurs pères : c'est plus équitable devant Allah. [...] » (Coran 33/5) Abû al-Dardâ', qu'Allah soit satisfait de lui, a rapporté que le Prophète () a dit :

« Le jour de la Résurrection, vous serez appelés par vos noms et ceux de vos pères, choisissez donc de beaux noms pour vos enfants. » (Ahmad, Abû Dâwûd)

Il ne vous est donc pas permis de modifier le nom de cette fille pour un autre nom que celui de son père.

Quant à sa garde, elle vous revient de droit tant que vous ne vous remariez pas et votre ex-mari n'a pas le droit de vous priver de ce droit. Abdullah ibn 'Amr a rapporté qu'une femme dit : - « O Messager d'Allah ! Mon fils que voici a été conçu dans mon ventre, mon giron était son refuge et je l'ai allaité, mais son père m’a répudiée et prétend me l'arracher ! » - « Tu es plus en droit que lui d'en avoir la garde tant que tu ne te seras pas remariée. », lui dit le Prophète. (Abû Dâwûd)
Par contre, si vous vous remariez, c'est alors à une femme que revient la garde de votre fille, comme votre mère ou celle qui vient après elle, suivant l'ordre mentionné par les jurisconsultes. Il arrive parfois que le père puisse obtenir la garde de son enfant si certaines conditions sont remplies, mais quoi qu'il arrive, il n'a pas le droit de vous interdire de la voir ni de lui rendre visite. Ibn Qudâma, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « L’un des parents ne peut être empêché de rendre visite à son enfant chez l’autre. » (Al-Mughnî)

Enfin, s'il se trouve qu’il vous interdit de la voir, portez alors l'affaire devant un centre islamique proche de chez vous et si ce centre n'arrive pas à l'obliger à vous laisser la voir, il n'y a alors aucun mal à ce que vous portiez l'affaire devant un tribunal civil par nécessité et afin que vous puissiez obtenir vos droits.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui