Conseils pour une non-musulmane ayant gardé un enfant contre l'avis de son mari musulman
Fatwa No: 372076

Question

Chers frères et sœurs musulmans,Je ne suis pas de votre religion, néanmoins j’ai eu un conjoint musulman. Nous avons eu une fille l’an dernier, et contrairement aux avis des médecins, il m’a quelque peu forcée la main pour obtenir des rapports alors que mon accouchement avait eu lieu à peine deux mois auparavant, ce qui a provoqué une nouvelle grossesse non planifié cette fois.Monsieur a insisté pour que j’avorte, disant qu’il n’aurait pas les moyens de prendre en charge un deuxième enfant. Je lui ai promis d’avorter, mais au lieu de ça je suis allée au travail et j’ai continué la grossesse sans le lui avouer. J’ai ensuite pris soin de le quitter et j’ai aujourd’hui deux enfants de lui, le deuxième portant mon nom et sans père reconnu car je ne lui ai rien dit de ma seconde grossesse. J’ai appris qu’il existe des fatwas où l’on peut obtenir conseils et même si je ne suis pas musulmane, j’aimerais savoir si j’ai commis un crime dans ce que j’ai fait, et ce que je dois faire maintenant…Chacun suit son Livre révélé, le mien est l’Evangile, mais nous prions le même Dieu alors, je ne veux pas suivre un Livre en bafouant l’autre (que d'ailleurs j'avoue ne pas avoir eu la chance de lire)…J’espère avoir vos conseils, que Dieu vous bénisse. Amen.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :


Nous tenons à vous remercier pour votre visite à notre site, nous sommes sensibles à la confiance que vous nous accordez et nous espérons que nos efforts répondront à vos attentes, mais déjà, nous nous excusons de vous avoir répondu tardivement.

De prime abord nous disons que l’Islam autorise au musulman de se marier avec une fille chrétienne ou juive (Gens du Livre). Allah, le Très Haut, dit : « Toute nourriture bonne et pure vous est désormais permise. La nourriture de ceux qui ont reçu les Écritures est aussi licite pour vous, de même que la vôtre l’est pour eux. Pour ce qui est du mariage, il vous est permis de vous marier aussi bien avec d’honnêtes musulmanes qu’avec d’honnêtes femmes appartenant à ceux qui ont reçu les Écritures avant vous, à condition de leur verser leur dot, de vivre avec elles, en union régulière, loin de toute luxure et de tout concubinage. » (Coran 5/5).
La procréation est un droit des deux conjoints et aucun des deux n’a le droit d’en empêcher l’autre sans excuse valable. Il n’y a pas de mal si les deux conjoints s’accordent à retarder momentanément la grossesse à cause des problèmes de santé de la mère ou pour assurer une bonne éducation des enfants. Il faut qu’il règne un climat de bonne entente et de respect mutuel entre les deux époux pour vivre heureux.
L’avortement est interdit excepté s’il y a un motif légal qui le justifie ; or la crainte de ne pouvoir subvenir aux besoins des enfants n’est pas une excuse légale car à Allah Seul incombe les substances. Il dit : « Il n’y a point de bête sur Terre dont la subsistance n’incombe à Allah Qui connaît son gîte et le lieu de sa mort ; tout est consigné dans un Livre explicite ! » (Coran 11/6).
Ce deuxième enfant aussi est affilié à votre époux et son affiliation ne s’annule pas du fait que vous ne l’avez pas informé de la continuité de votre grossesse ou parce qu’il voulait que vous avortiez.
S’il ne vous a pas divorcé alors vous êtes toujours son épouse : cherchez à vous réconcilier avec lui, même si vous deviez faire intervenir la famille et les amis. Si cela se concrétise alors c’est une grande faveur, sinon il faut vous séparez avec bienséance : ou il vous répudie avec amabilité ou allez voir les gens qui dirigent le centre islamique le plus proche de vous afin qu’ils trouvent une solution à votre problème et réparent le préjudice que vous subissez.
Comme vous l’avez si bien dit chacun de vous doit respecter le Livre auquel l’autre croit. Les musulmans croient à tous les Livres célestes qui ont été révélés aux Prophètes ; Allah, le Très Haut, dit : « Ô vous qui croyez ! Ayez toujours foi en Dieu, en Son Prophète, au Coran qu’Il lui a révélé et aux Écritures qui l’ont précédé ! Quiconque renie Dieu, Ses anges, Ses Livres, Ses prophètes et le Jour dernier s’écarte à jamais de la Vérité. » (Coran : 4/136).
Mais force est de constater que la Bible et la Torah ont ont fait l'objet de beaucoup de déformations ( pour plus de précision, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://www.islamweb.net/frh/?page=articles&id=195016). Nous croyons que l’Islam est la religion vraie et qu’elle a abrogé les religions qui l’ont précédée et vous pouvez lire les articles sur notre site qui discutent de cela.
Nous remarquons que vous avez un esprit lucide et éveillé qui vous permet de distinguer le vrai du faux, n'hésitez pas donc à chercher la vérité là où elle se trouve et à la suivre.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui