Temps consacré à l'étude des sciences mondaines
Fatwa No: 375334

Question

Assalam alaykoum,
A la fatwa n° 42666 vous avez dit
"Œuvre pour l'Au-delà comme si tu devais mourir demain et œuvre pour ton existence comme si tu devais vivre éternellement".
Si je prends l'exemple d'un étudiant en science mondaine, il doit étudier la science en vue de sa subsistance sans être abattu par le fait qu'il va mourir et en même temps, il doit se préparer à la mort ?
J'aimerais savoir jusqu'à quel degré a-t-on le droit de se passionner pour les sciences mondaines ? Comment l'étudiant en sciences mondaines doit-il organiser son temps en vue d’œuvrer comme vous l’avez dit ?
Est-ce qu’une personne qui néglige un bienfait d’Allah (comme le fait de pouvoir faire des études) aura à en répondre à Allah pour sa négligence ?

Réponse

Louange à Allah et que paix et les bénédictions d'Allah soient sur Son Prtophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

L’étendue du temps que la Charia a autorisée pour s’occuper des affaires mondaines est conditionnée par le fait de ne pas délaisser les obligations ou de commettre des transgressions. L’étudiant doit s’évertuer à employer son ardeur et son temps à étudier à condition que cela ne l’incite pas à délaisser les obligations ou la piété filiale ou autres devoirs. C’est le même cas pour le commerçant ou l’ingénieur…
Allah, le Très Haut, a dit : « Ô croyants ! Ne vous laissez pas distraire par vos richesses et vos enfants du rappel de Dieu ! Ceux qui agissent ainsi seront les véritables perdants. » (Coran 63/9).
Est-ce que l’individu sera puni s’il a refusé d’étudier alors qu’il en avait la possibilité ? La réponse est que les études des sciences mondaines sont désignées parmi les choses permises et l’individu n’est pas obligé de les étudier sauf si cela lui est prescrit. Le Jour de la Résurrection l’individu n’est pas interpellé pourquoi il n’a pas acquis les choses permises comme l’étude de la médecine ou l’ingénierie, etc. Mais il sera interpellé sur sa vie comment il l’a vécue ?
Le Prophète () a dit : « Le Jour de la résurrection toute personne sera interrogée sur quatre sujets… », parmi eux figurent : « Sa jeunesse comment elle l’a perdue et sa vie comment elle l'a usée. », rapporté par al-Tirmidhî.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui