Ce que doit faire le fidèle si l’imam qui préside la prière n’a pas fait les prosternations de l’oubli (Sujud al Sahuw)
Fatwa No: 393337

Question

Si la prière accomplie en groupe présente un manquement et que l’imam n’a pas accompli les prosternations de l’oubli, est-ce que je peux, alors que je priais derrière lui, ne plus prendre l’imam comme guide présidant la prière ? Ou dois-je plutôt le suivre et ne pas faire les prosternations de l’oubli ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Les savants ont divergé sur cette question : Si l’imam n’accompli pas les prosternations de l’oubli dans un cas où elles devraient êtes faites. Le fidèle qui prie derrière cet imam doit-il les accomplir ou non ?

L’avis le plus juste sur cette question qui est d’ailleurs celui de la plupart des oulemas est que le fidèle doit les accomplir pour compenser le manquement dont souffre sa prière.

Al-Bahûtî a dit dans son livre Kashshâf al-Qinâ’ : Et si l’imam n’accompli pas les prosternations de l’oubli, volontairement ou parce qu’il oublie de les faire, parce qu’il considère que ce n’est pas obligatoire, le fidèle qui prie derrière cet imam devra les faire après les salutations finales s’il désespère de voir l’imam les accomplir. Ceci parce que sa prière est défaillante en raison de l’oubli de l’imam. Il doit donc la compenser comme s’il était tout seul et qu’il avait une excuse pour le faire. La portée générale du hadith du Prophète () sur ce cas de figure est aussi un argument en ce sens. Autant l’imam que les fidèles qui prient derrière lui devraient donc les faire. Quant au fidèle qui est arrivé en retard à la prière, il devra les faire après avoir complété ce qu’il n’a pu faire avec le groupe car les prosternations de l’oubli ne doivent être faites qu’à la fin de la prière.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui