Détails relatifs au Sujûd al-Sahw (prosternation de l’oubli)
Fatwa No: 404362

Question

Comment effectuez-vous le Sujûd al-Sahw ? Est-ce que vous le faites avant le Taslîm (salutation à la fin de la prière) ou après, et comment le faites-vous ? Aussi, quand devez-vous le faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons:

 

Sujûd al-Sahw (la prosternation de l’oubli) s’effectue par deux prosternations, à la fin de la prière. Elle doit être effectuée dans trois cas :

 

1) Lorsqu’une action supplémentaire a été ajoutée à la prière

Si un adorateur a ajouté une Rak'ah (unité de prière) supplémentaire, un Rukû’ (inclination), ou un Sujûd (prosternation) à la prière, il doit effectuer le Sujûd al-Sahw à la fin de la prière.

 

2) Lorsqu’une action est omise de la prière

Si un adorateur n’effectue pas, par distraction, une obligation de la prière, comme lorsqu’il omet un Takbir (dire Allah Akbar) transitoire, un Tasbîh (dire Subhân Allah) dans le Rukû’ ou le Sujûd, par exemple, il lui est alors prescrit d’effectuer le Sujûd al-Sahw afin de s’amender du manquement dans la prière.

 

3) Lorsqu’il y a un doute sur l’exécution d’une action particulière dans la prière

Si un adorateur doute d’avoir effectué trois ou quatre Rak'ahs, par exemple, il doit supposer qu’il en a effectué trois (le nombre inférieur), et agir en conséquence [à savoir, effectuer les Rak'ahs manquantes], puis effectuez le Sujûd al-Sahw, à la fin de la prière.

Les oulémas (spécialistes de la jurisprudence islamique), ont convenu que la prière d’un adorateur est valide s’il effectue le Sujûd al-Sahw avant ou après le Taslîm (conclusion de la prière avec la salutation). Cependant, ils ont tenu des opinions différentes sur ce qui est mieux. L’école de jurisprudence chaféite a soutenu qu’il est préférable d’effectuer le Sujûd al-Sahw avant le Taslîm et l’école hanbalite est d’accord avec les oulémas de cette école, à cet égard, sauf dans le cas où un adorateur a récité le Taslîm avant d’avoir effectué tous les actes requis de la prière. Selon l’école hanbalite, l’adorateur est obligé, dans ce cas, d’effectuer le Sujûd al-Sahw après le Taslîm.

L’école de jurisprudence hanafite, d’autre part, a jugé que le Sujûd al-Sahw doit être effectué après le Taslîm dans tous les cas.

L’école de la jurisprudence malékite a soutenu que si un adorateur a ajouté une action supplémentaire à la prière, le Sujûd al-Sahw doit être effectué après le Taslîm, mais s’il a omis une action de la prière, le Sujûd al-Sahw doit être effectué avant le Taslîm. Cette dernière opinion a été considérée comme l’opinion prépondérante par de nombreux oulémas, car elle s’appuie sur des preuves dont la fiabilité est très élevée.

Enfin, il convient de souligner qu’il y a beaucoup de règles qui se rapportent au Sujûd al-Sahw. Il est donc conseillé de vous référer aux Fatwas applicables [à ces règles] que nous avons déjà publiées, afin d’obtenir un bénéfice supplémentaire.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui