Istihadha, métrorragie et prière
Fatwa No: 42150

Question

Assalam Alaïkoum. Ma sœur suit un traitement qui entraîne des saignements semblables aux règles. Elle demande si elle doit se laver chaque jour pour faire la prière ou bien elle fait seulement l'ablution? Merçi.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son prophète.

Chère sœur,

Le sang des règles qui contraint à l'Ightissal (le lavage) est un sang naturel qui coule ordinairement, sans qu'il y ait une autre cause comme une maladie ou un traitement.

En conséquence le sang qui coule à cause du traitement n'est pas considéré un sang des menstrues et donc votre soeur n'est pas contrainte de se laver (Ightissal) mais elle doit l'ablution (Wodau).

Cependant nous vous rappelons ceci :

- La menstruation dure une période bien précise que chaque femme connaît: si vous êtes habituée à ce que le sang coule chaque mois pendant cette période. Cette période est votre menstruation.

- Le sang des mentrues peut être discerné des autres types de sang par par sa couleur et par son odeur.

Fatima Binte Abi Houbayche a dit au Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam: " Je suis atteinte de métrorragie du fait que je ne suis jamais pure est-ce que je délaisse la prière ?" Il a dit : " Non ! C'est une veine et non pas le sang des menstrues. Quand tes menstrues viennent, alors tu délaisses la prière. Quand elles disparaissent (après la période bien précise que tu connais) alors purifies-toi de ton sang puis tu pries ! Ensuite tu te purifies (Wodau) pour chaque prière jusqu'aux nouvelles règles ! "  (Boukhari et Muslim)

Dans un autre hadith le Prophète, Salla Allahou Alaïhi wa Sallam, a dit : "Le sang des menstrues est un sang noir qu'on reconnaît. S'il survient alors il faut délaisser la prière. Mais si c'est un autre sang (pathologique) alors tu fais l'ablution (Wodau) et tu pries car c'est une veine."  (Abou Dawoud et Nassaï).  

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui