Il prononce le divorce sous la pression physique de son épouse
Fatwa No: 439552

Question

Assalam alaikoum,
Je suis divorcé d'une femme avec qui j'ai eu des enfants. J'ai peur pour l'éducation de ces derniers puisque depuis notre divorce mon ex-femme s'est écartée de la religion et cela a une influence visible sur mes enfants. La cause du divorce était sa rébellion et son agressivité sachant qu'elle m'a déjà frappé et j'ai dû patienter à cause des enfants. Aujourd'hui, malgré son égarement lié à la religion, elle semble s'être calmée et souhaiterait se remarier avec moi. Cependant, j'ai prononcé deux fois le divorce et une troisième fois qui me perturbe. En effet, un jour étant en crise, elle m'a sauté dessus en me frappant, m'attrapant le visage et me demandant de la divorcer. J'étais en état de choc et j'ai prononcé le divorce mais cela n'était pas ma volonté puisque tout de suite j'ai pleuré en prenant mon enfant dans mes bras et me disant que je n'allais plus vivre avec lui. J'ai lu plusieurs fatwas pour connaitre le statut de ce divorce, car je suis plus fort physiquement qu'elle donc je ne pense pas avoir eu peur qu'elle me frappe en lui refusant le divorce. Cependant, je me suis interrogé et je suis convaincu que je ne l'aurais jamais prononcé si elle ne me l’avait pas demandé en me frappant. Je n'ai pas prononcé ce divorce dans une situation normale de ma propre initiative. Donc ma question est : est-ce que ce divorce compte en Islam ou pas ?
Merci d'avance pour votre réponse qui est importante pour moi.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Vous avez mentionné que vous étiez en mesure d'empêcher votre femme de vous frapper et que vous auriez pu l'en empêcher mais vous ne l'aviez pas fait. Si tel est le cas, il n’y a pas lieu de parler de divorce sous la contrainte. Par la suite, le divorce que vous avez prononcé est effectif et s’il est le troisième, alors il est irrévocable et votre femme ne sera plus licite pour vous tant qu’elle n’aura pas épousé un autre homme, que le but de ce mariage n’est pas de vous permettre de la reprendre, que le mariage soit consommé et que son nouveau mari la répudie ou meurt. Allah, exalté soit-Il dit : « S’il divorce d’avec elle [pour la troisième fois], elle ne lui est plus licite jusqu’à ce qu’elle en épouse un autre. » (Coran 2/230)
En ce qui concerne les enfants, vous devrez vous entendre avec elle, et il devrait y avoir un accord entre vous sur la manière de leur garantir une bonne éducation. Si votre femme respecte ses engagements dans ce sens tant mieux et louange à Allah. Si elle manque à ses engagements, ou si elle n’est pas apte à exercer la responsabilité de garde des enfants ou si elle se remarie avec un autre homme, elle perd son droit et dans ce cas vous devez faire le maximum pour l’empêcher de remplir cette fonction et si vous n’y parvenez pas, vous devez garder un contact étroit avec vos enfants pour que vous puissiez les orienter vers ce qui bon et leur garantir une éducation saine.
Nous tenons à vous rappeler l’importance de faire preuve de prudence et de retenue en matière de divorce, d’essayer de résoudre les problèmes conjugaux dans le respect des règles islamiques et d’éviter de prononcer hâtivement le divorce, on ne doit avoir recours à ce dernier que si toutes les tentatives de réconciliation échouent.

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui