Une défunte laisse sa mère, son mari, deux frère, une soeur et deux fils
Fatwa No: 442639

Question

Assalaamu ‘Alaykum,Veuillez calculer l'héritage selon les informations suivantes -Est-ce que la personne décédée avait des proches de sexe masculin qui ont droit à l'héritage ? : (Fils) Nombre 2 (Frère germain) Nombre 2 (Epoux (mari)) -Est-ce que la personne décédée avait des proches de sexe féminin qui ont droit à l'héritage ? : (Mère) (Sœur germaine ) Nombre 1

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Si la défunte n’a laissé que les héritiers mentionnés dans la question alors son héritage se répartit comme suit :

Sa mère perçoit le sixième au titre de la réserve héréditaire (fard), car la défunte a laissé une descendance héritière et aussi en raison de la présence des frères. Allah, le Très Haut, dit :
« Quant aux père et mère du défunt, à chacun d'eux le sixième de ce qu'il laisse, s'il a un enfant […] » (Coran 4/11).
« [...] Mais s'il a des frères, à la mère alors le sixième [...] » (Coran 4/11)
Son époux perçoit le quart de son héritage au titre de la réserve héréditaire en raison de la présence d'une descendance héritière. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « [...] Si elles ont un enfant, alors à vous le quart de ce qu'elles laissent, après exécution du testament qu'elles auraient fait ou paiement d'une dette. [...] » (Coran 4/12).
Ce qui reste après le prélèvement de la part de la mère et celle de l’époux revient en vertu des droits d'agnation (Ta'sîb) aux deux fils. En effet, le Prophète () a dit : « Attribuez d'abord les réserves héréditaires aux héritiers réservataires et ce qui reste sera pour le plus proche parent de sexe masculin. » (Boukhari et Mouslim).
Enfin, les deux frères et la sœur de la défunte ne perçoivent rien de l'héritage en raison de la présence de ses deux fils. Ibn al-Moundhir a dit : « Les savants sont tous d’accord sur le fait que les frères germains ou consanguins et les sœurs germaines ou consanguines n'héritent pas en présence d'un fils, d'un petit-fils ou du père. » (Al-Idjmâ').
L'héritage est donc calculé sur une base de 12 et est divisé en 24 parts partagées comme suit : la mère en perçoit un sixième, c'est-à-dire 4 parts ; l’époux en perçoit le quart, c'est-à-dire 6 parts, chacun des deux fils en perçoit 7 parts.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui