Se rendre à un enterrement de vie de garçon
Fatwa No: 447958

Question

Salam alaykoum, Mon mari veut se rendre en voyage avec des amis non-musulmans pour célébrer un enterrement de vie de garçon. Je suis contre et j’aimerais savoir si religieusement il nous est permis de voyager avec des non-musulmans sachant qu’ils boivent de l’alcool et sont de mauvaises fréquentations.Barakalahu fikoum pour votre réponse.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :
Le voyage du musulman avec un non musulman n’a aucun inconvénient s’il arrive par coïncidence. Le fait que le musulman voyage, par exemple en avion et qu’à son bord se trouve des non musulmans est permis et ne pose aucun problème. Ce qui n’est pas toléré c’est que musulman prenne pour intime ami un non musulman de telle façon que dans son lieu de résidence il le prend pour compagnon de divertissement nocturne et il le prend aussi pour compagnon de voyage. Un tel comportement n’est compatible avec les recommandations de la charia qui mettent en garde contre la mauvaise fréquentation, qui généralement enjoint le péché, la perversion et la turpitude. Ibn Taymiyyah – qu’Allah lui fasse miséricorde - a dit : « L'alliance, l'affinité et la fraternité ne sont permises qu'avec les gens obéissants à Allah, exalté soit-Il. »
Le Prophète () a beaucoup incité sur l’importance de choisir avec soin ses amis et a mis en garde contre la compagnie des gens mauvais. Dans le hadith rapporté par Abû Dâwûd, Tirmidhî et Ibn Hibbân, le Prophète () a dit : « Ne prends pour ami qu’un croyant. »
D’après Abû Mûsâ al-Ach’arî, , le Prophète () a dit : « La compagnie de l’homme pieux et celle de l’homme mauvais sont respectivement comparables à celles du parfumeur et du forgeron. Pour le parfumeur, soit il te donne du parfum, soit tu en achètes, soit tu sens une bonne odeur en sa compagnie. Pour le forgeron, soit il brûle (le bout de) ton habit, soit tu sens une mauvaise odeur en sa compagnie » (Boukahri et Mouslim).
L'amitié est généralement le fruit d’un amour sincère, car la personne ne tient compagnie qu’à ceux qu'elle aime et évite de tenir compagnie à ceux qu’elle déteste.
Celui qui a pour compagnons des gens mauvais et corrompus, soit il sera contaminé par leur mal, ce qui le poussera à propager la corruption sur terre, soit il entendra d’eux des futilités nuisibles et inutiles, soit il fera au moins partie de leur groupe et il acquerra la même réputation que la leur, même s’il n’est pas comme eux et qu’il n’adopte pas leur façon de vivre. Qu’Allah, exalté soit-Il, fasse miséricorde à un homme qui aime les gens pieux et les gens de bien et leur tient compagnie, et qui déteste les gens corrompus mauvais et les évite.
Il n’est permis au musulman de s’allier aux adeptes de fausses croyances et de les prendre pour amis surtout quand ils commettent ouvertement des péchés majeurs comme la consommation de l’alcool. En effet, il est interdit au musulman de s'asseoir à une table où l'alcool est consommé. Le Prophète () a dit dans un hadith authentique : « Que celui qui croit en Allah et au jour dernier ne s'assoie pas à une table où l'alcool est servi. » (Tirmidhi, Al-Nassaï et Ibn Hibbân)
En plus toute amitié qui n’est pas motivée par l’amour d’Allah, exalté soit-Il, se transformera le Jour de la résurrection en animosité. Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « Les amis, ce jour-là, seront ennemis les uns des autres ; excepté les pieux » (Coran 43/67).
Pour ce qui est de la célébration des anniversaires en générale et de l'enterrement de la vie de garçon ou de célibataire en particulier, il est important de prendre en considération que célébrer ce genre de cérémonie en invitant les amis, en préparant des mets spéciaux et en allumant des bougies au nombre des années de la personne dont l’anniversaire est célébré sont une imitation des communautés mécréantes et ne font pas partie de la culture musulmane. Ce ne sont donc que des Bid‘a (innovations en matière de religion) et des sources d’égarement.
Votre mari doit craindre Allah le Tout-Puissant et votre devoir est de le conseiller avec douceur et sagesse, dans l'espoir que vos bons conseils le poussent à se repentir et à quitter la compagnie de ces infidèles.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui