Une femme divorcée souhaite héberger un jeune homme à la rue ?
Fatwa No: 452527

Question

Assalam Aleykoum,
Je suis une femme divorcée de 36 ans, mon ex-mari avec qui nous avons eu trois enfants qui sont encore en bas âge depuis le divorce qui date d’un an, a complètement abandonné ses enfants et je me retrouve seule avec eux à la maison. Dernièrement un jeune homme de 19 ans proche de ma famille s’est retrouvé à la rue. Je voulais savoir si j’étais en droit de lui proposer un hébergement sachant que je n’ai aucun mahram. Qu’Allah me pardonne, je vois dans cet hébergement beaucoup de choses positives, concernant les enfants qui manque cruellement de figure masculine comme un père ou un frère. Je ne suis vraiment pas prête à me remarier et je suis tentée par ce genre d’arrangement sachant que je le vois comme un enfant et lui comme une tante. Je crains que ce soit Satan qui m’oriente vers cette solution. Est-ce que c’est licite ou dois-je essayer de lui trouver une autre solution sans être sûre de pouvoir lui apporter une issue favorable ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il n’est pas permis de loger ce jeune homme avec vous dans la maison sauf si cette maison est assez grande de façon à ce qu’il puisse habiter dans une des parties de la maison qui soit complètement indépendante et dispose de toutes les commodités nécessaires avec son couloir, sa cuisine, ses toilettes et autres. Telles sont les conditions posées par les savants pour qu’une femme puisse habiter dans la même maison qu’un homme qui lui est étranger.
Ces conditions ont pour finalité d’éviter tout ce qui pourrait contribuer à la tentation et prévenir les ruses de Satan. Surtout que les hommes sont très tentés par les femmes comme la Sunna l’a expliqué et comme en atteste souvent la réalité.
Le fait que vous le considériez comme un fils et que lui vous considère comme une tante ne change rien à la réalité des faits : il reste un homme qui vous est étranger et vous devez vous comporter avec lui selon ce principe de base. Si vous pouvez lui trouver un autre logement alors faites-le. C’est un acte de bienfaisance et Allah aime les bienfaisants.
Ensuite, nous vous conseillons de vous marier et de ne pas vous en détourner vu les nombreux intérêts que cela représente. Sauf si, bien sûr, le fait de se marier s’oppose à un intérêt qui est bien plus important. Aussi, s’il vous est possible de vous réconcilier avec votre mari et de revenir sous sa tutelle cela est peut-être préférable.
Dans tous les cas, il ne lui est pas permis de négliger ses enfants. Subvenir à leurs besoins est une obligation qui lui incombe tant qu’ils sont petits et ne possèdent pas d’argent. Il lui incombe également d’en prendre soin et de leur accorder l’importance qui leur sied. En faisant preuve de négligence il se rend coupable d’un péché évident. D’après ‘Abdoullah ibn ‘Amr ibn Al-‘As, qu’Allah soit satisfait de lui, le Messager d’Allah , a dit : « Il suffit à l’homme, pour commettre un péché, de négliger ceux dont il a la charge. » (Rapporté notamment par Abû Dâwûd).

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui