Faire des invocations pour quelque chose qui est déjà acté
Fatwa No: 452566

Question

Assalam Aleykoum,Je voudrais avoir un avis concernant le fait de faire des invocations pour quelque chose de déjà passé et fini, je m'explique :Un ami a passé des épreuves pour son diplôme, deux semaines plus tard, à la veille des résultats (12h avant) ce dernier demande à Allah qu’Il lui donne une issue favorable. Cependant à ce stade tout est déjà acté, l'attribution du résultat est terminée et il ne manque plus que de les publier officiellement publiquement (la phase de correction et de délibération du jury est terminée donc plus personne n'interviendra au niveau des résultats).Est-ce donc pertinent de faire (soi-même) et de demander (aux autres) des invocations (du'a) pour demander quelque chose qui est temporellement passé et fini ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il n’y a aucun mal à ce qu’un étudiant invoque son Seigneur pour obtenir une bonne note à son examen même peu avant la publication des résultats. Le fait que les résultats aient déjà été enregistrés dans les registres de l’administration n’empêche pas de faire des invocations. Il peut invoquer de façon à ce que soit publié une bonne note.
Ce cas est semblable à l’invocation du Prophète () lorsqu’il aperçut un homme venir au loin sans savoir qui il était. Il avait espéré que ce soit Abû Khaythama. Il invoqua Allah en disant : « Puisse-t-il s'agir d’Abû Khaythama. » Le hadith est rapporté dans les recueils de Boukhari et Mouslim du récit de Ka’b ibn Mâlik et son absence à la bataille de Tabûk. C’est un long hadith dans lequel il est dit, entre autre :
« A cet instant, il vit apparaître à l’horizon un homme vêtu de blanc dont la silhouette flottait sous l’effet d’un mirage. Le Messager d’Allah () dit : « Puisse-t-il s'agir d’Abû Khaythama. » Et ce fut effectivement Abû Khaythama al-Ansâri… »
Suyûtî explique que l’invocation du Prophète () signifie : ô Allah, fais-en sorte que ce soit Abû Khaythama. » Fin de citation.
L’homme en question était déjà arrivé. C’est le Prophète () qui ne savait pas encore qui il était. Il a donc invoqué pour que ce soit celui qu’il souhaitait voir arriver, il s’agissait de Abû Khaythama.
En résumé, rien n’empêche d’invoquer le Seigneur pour quelque chose qui est déjà survenu et acté tant qu’on n’en a pas encore connaissance. D’ailleurs, on invoque bien Allah pour qu’Il nous fasse entrer au paradis et nous sauve de l’enfer alors que cela est déjà acté et écrit cinquante mille ans avant la création des cieux et de la terre.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui