Que faire face à un mari colérique et lunatique ?
Fatwa No: 452569

Question

Assalam Aleykoum,Je me permets de vous écrire aujourd'hui car j'ai un problème de couple et je me pose énormément de questions : Mon mari est quelqu'un de serviable et facile à vivre. Il m'aide aux courses, etc. et moi de mon côté je lui offre la tranquillité sur tous les points : foyer, gestion de l'argent, éducation des enfants, etc. c'est lui qui me le confirme. Malgré tout, parfois pour un rien, mon mari peut se mettre dans une colère noire et casser des objets dans la maison. Il crie m'insulte et réveille les enfants. Il est incontrôlable. Il ne me touche pas physiquement durant sa colère mais casse beaucoup de chose. Psychologiquement c'est dur à vivre car je suis une personne de nature calme et sensible. La dernière dispute s'est passée devant ma mère mais cela ne l'a pas empêché de vouloir casser la tv ainsi que le matériel internet. Il a même haussé la voix sur ma mère. J'ai tenté de lui envoyer des rappels sur le bon comportement au sein du mariage etc. mais il m'a insultée en retour. Je ne sais pas quoi faire et comment arranger les choses. J'ai beau retourner la situation dans ma tête islamiquement parlant je ne me sens pas en tort. De plus je refuse de penser au divorce.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Vous avez mentionné un ensemble de qualités louables de votre mari et le bon comportement qu’il a avec vous. Et en contrepartie, votre comportement avec lui. Qu’Allah vous récompense tous les deux par un bien.
Nous vous conseillons de multiplier les invocations en sa faveur de façon à ce qu’Allah lui permette d’être plus raisonnable, d’éviter de s’énerver et de se mettre en colère. Allah est le meilleur de ceux qui sont sollicités et exaucent les invocations. Allah dit : « Votre Seigneur a dit : « Invoquez-Moi, Je vous exaucerai. Quant à ceux qui, par orgueil, refusent de M’adorer, ils entreront couverts d’opprobre dans la Géhenne. » » (Coran 40/60).
Vous avez bien fait de vous efforcer de lui prodiguer des conseils. Continuez en veillant à saisir les moments de concorde et de calme les plus opportuns. Vos conseils auront d’autant plus de chance de porter leurs fruits. Veillez à ne pas adopter une attitude qui provoquerait sa colère et le conduirait à mal se comporter. Si vous espérez que des conseils seront plus efficaces s’ils sont adressés par une tierce personne, vous pouvez solliciter qui est en mesure de le faire. Il ne fait aucun doute que le divorce n’est pas la meilleure solution, il convient donc de faire preuve de patience, continuer à le conseiller et invoquer Allah en sa faveur.
Il serait sage, quand il se met en colère, de vous éloigner pour aller dans une autre chambre par exemple, jusqu’à ce qu’il retrouve son calme.
Dans les recueils de Boukhari et Mouslim, selon Sahl al-Sâ’idî, qu’Allah soit satisfait de lui, le Prophète () est allé chez Fatima, qu’Allah soit satisfait d’elle, mais ne trouva pas Ali, son mari, qu’Allah soit satisfait de lui. Il dit : « Où est ton cousin? » Fatima répondit : « Nous nous sommes disputés, il m’a énervée et est sorti. Il n’a pas fait la sieste chez moi … » comme il est dit dans le hadith. Ibn Hajar l’explique ainsi dans son livre Fath al-Bârî : « La raison éventuelle pour laquelle Ali est sorti de la maison est qu’il eût craint, étant en colère, d’avoir une attitude qui ne sied pas à la personne de Fatima, qu’Allah soit satisfait d’elle. Il a donc coupé court à toute possibilité de tenir des propos inconvenants en sortant de la maison jusqu’à ce que sa colère, et celle de son épouse, s’apaisent. » Fin de citation.
Pour revenir à votre mari, nous attirons l’attention sur la gravité que de tels comportements se produisent en présence des enfants ou de sa belle-mère ou de toute autre personne de sa belle-famille. Il pourrait en résulter de fâcheuses conséquences, et particulièrement de possibles répercussions sur l’état psychologique des enfants. Ils pourraient par la suite, éprouver de l’aversion envers lui, mal se comporter et ne pas adopter le comportement de piété filiale requis.
Nous concluons en disant que la colère est une des portes du diable. Raison pour laquelle le Prophète () nous a mis en garde contre lui. Il nous a également orienté vers les moyens permettant de remédier à la colère, par exemple, en cherchant refuge auprès d’Allah contre Satan le lapidé, faire ses ablutions, ou changer de position : que celui qui est debout s’assoit et que celui qui est assis s’allonge ou autre.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui