La Zakât sur de l’argent prêté et dont le débiteur ajourne le règlement.
Fatwa No: 453739

Question

J’ai prêté de l’argent à un collègue de travail et il ne me l’a pas rendu depuis huit ans. Dois-je m’acquitter de la Zakât sur cette somme ? Je lui ai pourtant réclamé mon argent à plusieurs reprises et ce n’est pas quelqu’un qui est dans le besoin.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
L’argent que vous avez prêté à votre ami et qui est resté en sa possession durant huit ans, vous n’êtes pas tenu de régler la Zakât qui correspond à cette somme mais le serez uniquement quand vous la récupérerez.
Lorsque vous l’aurez récupérée, vous réglerez la Zakât sur cette somme pour une année seulement. Si les biens en question sont de ceux sujet à la Zakât. Et ce, même s’ils sont restés en sa possession durant huit ans. Cet avis est celui émis par les tenants de l’école de Malik. Dans Al-Hâchiya, Al-‘Adawî a dit : « Pour ce qui est des dettes qu’on a contractées auprès de toi, de l’argent que tu as prêté, acquitte-toi de la Zakât pour une année seulement même s’il est resté des années chez ton débiteur. » Fin de citation.
Certains savants affirment : il doit s’acquitter de la Zakât pour toutes les années passées. D’autres ont dit : il doit attendre de l’avoir en sa possession durant un an après l’avoir récupéré.
Selon l’école Malikite – qui est l’école la plus répandue dans le pays de la personne qui nous a posé cette question – il n’est pas obligatoire de s’acquitter de la Zakât de cette dette jusqu’à ce qu’on la récupère. Une fois récupéré, on s’acquittera de la Zakât pour une année – si les biens en question sont sujet à la Zakât-.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui