Alterner entre des périodes où on obéit à Allah et d’autres où on commet des péchés
Fatwa No: 454501

Question

Je suis une jeune fille de 20 ans. Je suis étudiante en médecine. Je ne peux pas affirmer que je suis vertueuse ni dire l’inverse. Durant des périodes je me conforme aux préceptes de la religion avec une certaine ferveur, je veille la nuit en prière je lis une partie du Coran quotidiennement, j’écoute des sermons religieux. Mais durant d’autres périodes j’écoute de la musique, je regarde des séries télé et commet certains péchés. Je suis donc assez versatile. Je ne sais pas si je suis hypocrite ou fait preuve d’ostentation ou si j’aime Allah et Son Prophète. Ou encore si je dis ça pour ressentir une amélioration. Mais, louange à Allah, je suis actuellement dans une période de proximité avec Allah. Je mémorise le Coran et j’ai effacé toutes les musiques que j’écoutais.
Le fils de ma tante paternelle souhaite me demander en mariage à la fin de cette année. C’est quelqu’un de riche puisque son père est propriétaire de plusieurs tours. Ils vivent dans une maison luxueuse. Il est actuellement en faculté de droit islamique. Il est d’un rang social un peu inférieur au mien puisque je suis médecin alors qu’il est dans cette faculté normale. Mais pour moi c’est un signe qui le distingue puisque par ce biais il pourra renforcer sa foi et ses connaissances religieuses avec la permission d’Allah.
Le problème - et Allah sait mieux que quiconque – est qu’il n’est pas suffisamment religieux – selon ce que je sais – et je n’ai pas le droit de juger quiconque, il est peut-être mieux que moi pour Allah, mais je ne dispose d’autre chose que les apparences pour le juger. Je ne sais rien de lui. Je n’ai jamais eu affaire à lui parce que mon père – louange à Allah – m’a toujours empêché depuis que je suis petite de me mêler aux jeunes garçons de la famille.
Ma tante paternelle avait promis à ma mère qu’ils m’achèteraient une voiture et construiraient un hôpital pour moi et elle lui a proposé d’autres choses sous prétexte de compenser la différence de niveau scolaire entre nous. Mais je ne me soucie pas de toutes ces propositions tentantes. La principale caractéristique que je veux chez mon mari est qu’il soit fermement attaché à sa religion et non pas bancale comme je le suis. Il pourra ainsi m’aider. Le choix de mon mari va déterminer mon style de vie jusqu’à ma mort où je rencontrerai mon Seigneur. Il pourra ainsi me rappeler à l’ordre si je dévie ou divague ou connait une baisse de foi. Je suis quelqu’un – par la grâce d’Allah – qui écoute les conseils qu’on m’adresse et revint vers le droit chemin quand une personne me rappelle à Allah.
Je souhaite que vous m’adressiez un conseil et m’orientiez vers la bonne décision à prendre. Merci

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Nous vous remercions pour votre confiance et pour nous écrire. Nous espérons être à la hauteur de ce que vous pensez de nous. Nous demandons à Allah de nous permettre d’accomplir ainsi que vous toute bonne action.
Ensuite, sachez que vous agissez très bien. Tant que vous faites la prière, lisez le Coran, écoutez des sermons religieux. Et en même temps vous êtes fautive de suivre ces séries télé si elles contiennent des infractions aux préceptes religieux. Vous agissez mal également en écoutant de la musique.
Tout ceci n’implique pas que vous êtes hypocrite. Le croyant peut glisser et tomber dans le péché. Si cela lui arrive, il doit s’empresser de se repentir. Ahmad, Tirmidhi et Abû Dâwûd rapportent un hadith de Anas (qu’Allah soit satisfait de lui) selon qui le Prophète () a dit : « Tous les enfants d’Adam commettent des fautes. Et les meilleurs de ceux qui commettent des fautes sont ceux qui s’en repentant. »
Le tout consiste à se repentir. C’est une obligation qui incombe de façon imminente et il n’est pas permis de la remettre à plus tard. Abd Al-Samî’ Al-Âbî a dit dans le livre Al-Thamar Al-Dânî : « Il est obligatoire de se repentir pour tout péché. Le repentir consiste à regretter ce qui a été fait, à s’abstenir immédiatement de commettre le péché et d’avoir l’intention de ne plus y revenir. » Fin de citation.
Ensuite, pour ce qui est de se retrouver alternativement dans des périodes d’obéissance à Allah puis des périodes de désobéissance, c’est quelque chose d’effrayant. Il est à craindre qu’une telle personne meurt sur un péché sans s‘en être repenti. Il terminerait alors sa vie sur une mauvaise action.
Vous avez mentionné que vous êtes actuellement dans une période où vous êtes proche d’Allah. Vous mémorisez le Coran. Qu’Allah vous récompense par un bien. Continuez sur cette voie – qu’Allah vous raffermisse par la parole de fermeté en ce monde et dans l’autre -.
Invoquez abondamment le Seigneur en ce sens. Chahr ibn Hawchab rapporte avoir interrogé Oumm Salamah, qu’Allah l’agrée, en ces termes : « Mère des croyants ! Quelle invocation le Messager d’Allah répétait le plus souvent chez toi ? » Elle répondit : « L’invocation qu’il répétait le plus souvent était : “Toi qui retournes les cœurs ! Fais que mon cœur reste fermement attaché à Ta religion (yâ mouqalliba al-qouloub, thabbit qalbî ‘alâ dînik)”. Je lui demandais : « Messager d’Allah, tu dis souvent cette invocation. Il me dit alors : « Ô Umm Salama, il n’y a pas un homme dont le cœur ne soit entre deux des doigts du Miséricordieux. Il maintient sur la droiture celui qu’Il veut et dévie du droit chemin celui qu’Il veut. » Rapporté par Ahmad et Tirmidhi.
Il ne fait aucun doute que les études de médecine sont très importantes. C’est d’une grande utilité pour la société et les gens en ont un réel besoin. Mais en réalité, considérer que les études de médecine sont meilleures et d’un plus haut rang que les études islamiques est une vision des choses défaillante et un jugement qui s’appuie sur des considérations strictement mondaines. La plupart du temps, ce jugement émane de gens bien distraits de la religion.
Vous avez bien fait d’axer votre choix en focalisant sur la religiosité de ce jeune homme et son comportement. C’est ce à quoi nous oriente la religion comme il est dit dans un hadith rapporté par Tirmidhi d’après Abou Horayra selon qui le Prophète () a dit : « Si un homme se présente pour demander en mariage une de vos filles et que vous êtes satisfait de sa religiosité et de son comportement alors mariez-le et si vous ne le faites pas il en résultera une tentation sur terre et un grand mal. »
Si vous ignorez quelle est la situation de ce jeune homme alors demandez aux gens de confiance qui le connaissent et ont eu affaire à lui. S’ils en disent du bien alors acceptez-le comme époux. Faites la prière de consultation à ce sujet. Si c’est un bien de se marier avec lui Allah vous permettra de vous marier. Sinon il le détournera de vous et vous détournera de lui.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui