Vivre à l’écart de sa mère dans un autre logement
Fatwa No: 454867

Question

Ma question est : la piété envers les parents est-elle due dans toutes les situations ? Par exemple : ma mère et mon père sont toujours en conflit. Cela nous a causé du tort à moi et mes frères sur le plan psychologique depuis que nous sommes petits. Ils ont finalement divorcé. Mon père s’est remarié avec une autre épouse. Ma mère a depuis commencé à nous causer beaucoup de torts, elle créé des problèmes sans raisons. Ce qui a donné lieu au départ d’une de mes sœurs qui a loué un autre appartement. Mes autres frères ont délaissé ma mère. La seule chose qui les lie à elle ce sont les appels téléphoniques et encore pas pour chacun d’entre nous. Quand nous avons tenté une réconciliation mes frères sont venus mais elle les a chassés de la maison pour ensuite nier qu’elle les avait chassés alors que ça s’est passé devant moi. Toutes ses attitudes sont de cet acabit. Les frères de ma mère sont intervenus pour une réconciliation mais ils se rangent tout le temps de son côté sans savoir ce qui s’est passé.
Je demande donc au sujet de la position de mes frères et le fait qu’ils se tiennent à l’écart d’elle pour qu’il n’arrive pas de problèmes. Leur attitude est-elle juste ? Ou est-ce que cela est un manque de piété filiale ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Le rang des parents est de la plus haute importance. Dans le Coran, Allah a cité le droit qui est le sien conjointement au droit des parents :
« Ton Seigneur a ordonné que Lui seul soit adoré et que les père et mère soient traités avec bonté. » (Coran 17/23).
Il a aussi recommandé de bien se comporter avec la mère de façon encore plus spécifique dans ce verset :
« Nous avons ordonné à l’homme de bien traiter ses père et mère. Il est porté par sa mère qui endure pour lui une succession de peines. » (Coran 31/14).
Chaque fois que le fidèle a la possibilité d’être bon envers ses parents et obtenir leur agrément qu’il le fasse. Par leur agrément il obtient l’agrément d’Allah.
Les savants ont défini quelles étaient les limites de l’obéissance aux parents et que celle-ci n’est pas due dans tous les cas. Nous avons mentionné leurs propos à ce sujet dans un grand nombre de Fatwas.
Il n’y a pas de mal à ce que vos frères vivent à l’écart de leur mère, dans un autre logement si cela ne cause pas de tort à leur mère, à condition qu’ils entretiennent le lien de parenté avec elle comme ils le peuvent, en lui rendant visite, en l’appelant au téléphone et en prenant de ses nouvelles ou par tout autre moyen.
Le simple fait de vivre dans un autre appartement ne constitue pas en soi une désobéissance filiale – si leur mère leur cause du tort et se comporte mal avec eux – qu’ils patientent et lui envoient des gens qui déploient les efforts requis pour lui adresser un conseil sincère. Des gens qui lui sont proches ou d’autres qui ne sont pas de ses proches. Ajoutez à cela qu’il faut invoquer Allah pour réformer son cas.
Et Allah sait mieux.

 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui