Que faire dans le cas où le prédicateur qu'on écoutait s'est avéré être un innovateur ?
Fatwa No: 455482

Question

Salam Alaykoum,
Cela fait un moment que je me pose cette question et j'espère recevoir une réponse claire :
Nous voyons la montée des innovateurs et des bid'as, quelle est la position du musulman lorsqu'il se rend compte que le prédicateur qu'il écoutait et apprenait de lui est un innovateur ?
-Doit-on repousser tous ce que l'on a appris de ces personnes ?
-Comment savoir si le prédicateur est un homme véridique de la Sunna ?
-Est-ce que l'intention de celui qui a suivi un innovateur peut être pour lui un moyen de rédemption ?
Comment filtrer sa science islamique après qu'elle a été souillée par les bid’as ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Nous avons bien signalé dans la colonne où l’utilisateur pose la question qu’il n’est permis de poser plus d’une seule question dans l’espace dédié. Tout message qui comprend plus d’une question ne recevra de réponse que pour la première de ces questions et les autres ne seront pas prises en ligne de compte. C’est pourquoi nous ne répondons ici qu’à la première de vos questions qui concerne la position du musulman face à un prédicateur qui tient des propos hérétiques et blâmables, et est-ce qu’on doit rejeter tout ce qu’il dit. La réponse à cette question est que la position de la religion concernant ce genre de prédicateur est qu’il faut rejeter tout ce qu’ils prononcent qui est faux et correspond à des hérésies. Et il faut accepter tout ce qu’ils peuvent dire qui correspond à la vérité s’ils prononcent des propos qui y sont conformes. La vérité doit être acceptée de quiconque la prononce, qu’il soit un adepte de la Sunna ou un hérétique, un musulman ou un mécréant. Quiconque dit la vérité sur une question doit voir ses propos acceptés.
Dans le Majmû’ Al-Fatâwa, Cheikh Al-Islam ibn Taymiyya a dit : « La vérité doit être acceptée de quiconque la prononce et Mu’adh ibn Jabal a dit dans les propos bien connus qui lui sont attribués et que Abou Daoud rapporte dans son Sunan : « Acceptez la vérité de quiconque la prononce même si c’est un mécréant – ou il a dit : même si c’est un homme sans moralité – et méfiez-vous de la déviance du sage. Ils dirent : Comment pouvons-nous savoir qu’un mécréant tient des propos conformes à la vérité ? Il dit : La vérité est parée d’une lumière. Ou un propos similaire. » Fin de citation.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui