Regarder ou faire des vidéos est-il licite ?
Fatwa No: 455587

Question

Salam Alaykoum,
J'aimerais vous demander si c'est autorisé de regarde des vidéos comportent des représentations d'êtres qui possèdent une âme. Sachant que représenter des êtres qui possèdent une âme est illicite
Je voudrais donc savoir s’il est aussi interdit de prendre ce genre de vidéo ou film, de les regarder et les garder chez soi tout en sachant qu'ils contiennent des représentations d'êtres vivants.
S’il y est interdit de fabriquer quelque chose, est-ce qu'il est aussi interdit à autrui de posséder cette chose sachant que ce n'est pas lui qui l’a faite ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Il n’y a aucun mal à regarder des vidéos qui contiennent des êtres vivants comme des êtres humains ou des animaux tant que la vidéo ne contient rien d’interdit comme des gens dénudés, de la musique, des femmes dévoilées et que cela ne mène pas à une perte de temps qui nous conduirait à négliger une obligation religieuse. Filmer des êtres vivants compte parmi les faits qui n’existaient pas durant la période prophétique et des premiers imams de l’Islam. Les savants contemporains ont divergé sur cette question. Certains ont décrété que cela est interdit comme cheikh Mohammed ibn Ibrahim Âl Al-Cheikh et cheikh Al-Albânî. C’est aussi l’avis du comité permanent des grands savants de la Fatwa d’Arabie Saoudite. D’autres savants considèrent que cela est permis et que c’est un statut différent d’une représentation faite à la main. C’est l’avis du cheikh Al-‘Uthaymin qui a dit : « En réalité la vidéo n’est pas considérée comme ce que la religion désigne comme une représentation imagée puisque la cassette en elle-même ne représente rien. » (Liqâ Al-Bâb Al-Maftûh numéron180).
On a aussi interrogé cheikh Al-‘Uthaymin concernant l’achat de vidéos d’animaux pour enseigner aux enfants et il dit : « Louange à Allah, il n’y a pas de mal à cela puisque cela les détourne d’avoir à regarder d’autres choses blâmables. » (Une des Fatwas du cheikh dans la revue Al-Da’wa numéro 1823 page 54).
On lui a aussi posé la question sur le fait de filmer des êtres vivants avec une caméra et il a dit : « Si on a besoin de le faire ou que cela présente un intérêt alors il n’y a pas de mal à le faire. On peut avoir besoin de le faire, par exemple, pour attester d’un évènement et il faut le filmer. On peut avoir un intérêt à le faire en filmant des choses utiles pour ses enfants au lieu de regarder la télévision puisqu’aujourd’hui beaucoup de gens utilisent la vidéo et filment des choses qui divertissent les enfants et leur permettent de ne plus regarder la télé et ce qu’elle contient de calamités. Mais pour autre chose que cela c’est une perte de temps et d’argent. » Fin de citation.
Pour la question qui est : est-il interdit de regarder des représentations imagées qui sont interdites ? La réponse est que si ces images sont permises – comme nous l’avons dit pour les vidéos – alors il n’y a pas de mal à les regarder. Mais si ces images sont interdites comme celles de représentations d’êtres vivants dessinés à la main alors, est-il permis de les regarder ? Cette question est l’objet de divergence entre les savants. Selon nous, l’avis le plus proche de la vérité est qu’il est permis de les regarder. En effet, alors qu’ils se trouvaient dans la région du Levant, des compagnons sont entrés dans un église et ont regardé les images qui s’y trouvaient sans détourner leur regard de ces images.
Dans la Mawsû’a Al-Fiqhiyya Al-Kuwaytiyya, il est dit : « Pour les tenants des écoles de l’imam Malik et Châfi’î, il est interdit de regarder des images interdites. Mais s’il est permis de les utiliser – comme dans le cas où elles seraient découpées ou insignifiantes – alors il n’est pas interdit de les regarder. En expliquant la raison de l’interdiction, Al-Dirdîr a dit : « Parce que regarder quelque chose d’interdit est interdit. » Pour les Hanbalites, il n’est pas interdit de regarder des images interdites parce que ce sont en soi des images. Ibn Qudâma rapporte que des chrétiens avaient préparé un repas à Omar (qu’Allah soit satisfait de lui) quand il arriva dans la région du Levant. Invité à le partager avec eux, il dit : Où est ce repas ? Dans l’église, lui dit-on. Mais Omar refusa d’y aller. Il ordonne à Ali (qu’Allah soit satisfait de lui) d’y aller avec les gens et d’y manger. C’est ce qu’il fit. Il entra dans l’église et y mangea avec les gens. Ali regardait les images et dit : Il n’y avait aucun mal à ce que le commandeur des croyants entre dans l’église et y mange. » Fin de citation.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui