Fabriquer des facettes dentaires dont le but est esthétique
Fatwa No: 455623

Question

Salam Aleykoum,Je suis un étudiant et je veux devenir prothésiste dentaire. Mais je dois fabriquer des facettes dentaires qui sont utilisées uniquement dans le but esthétique la plupart du temps. Est-cela haram ?Je ne suis pas satisfait de la reponse car les fatwas sont sur le fait de porter les facettes ou appareils dentaires. Alors que moi je parle de les produire par moi-même pour que les gens les portent. Car je serais obligée de produire ces facettes si j’exerce ce métier, que ce soit pour un besoin ou par simple raison esthétique.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Ce que nous avons appris des spécialistes, c'est que ces facettes sont utilisées pour le blanchiment des dents comme elles peuvent être utilisées quand il s’agit de dents abimées, cassées, tachées, ou faisant l’objet d’un chevauchement. Le médecin prend les mesures nécessaires et les envoie au prothésiste afin qu’il réalise le moulage nécessaire à la création de la facette. Une fois la facette prête le médecin dentiste procède à son collage aux dents en utilisant une substance adhésive. Si telle est la réalité, alors nous avons déjà mentionné dans une de nos fatwas que le blanchiment des dents est autorisé s'il s'agit d'éliminer un défaut tel que le noircissement de la dent ou autres et qu’il n'est pas permis s’il est fait dans un but purement esthétique et non pour corriger un défaut réel.
Le prothésiste qui fabrique les facettes ne connaît généralement pas la situation de la personne qui désir les utiliser et si elle fait partie de ceux qui sont autorisés à se poser une facette dentaire ou n’en fait pas partie. Parce qu’il n’a aucun rapport avec les patients son rôle se limite à recevoir les demandes envoyées par le médecin et à fabriquer des facettes conformes aux informations qui lui ont été transmises. Si tel est le cas, alors il n'y a pas d'objection à ce que le technicien fasse ce travail à moins qu'il ne sache qu'il est fait pour quelqu'un qui n'est pas autorisé à l'utiliser. Ce cas rentre dans le cadre de ce que les oulémas ont mentionné dans leurs livres sur la vente de ce qui peut être utilise à des fins permises et interdites.
Ces derniers ont précisé que la règle de base stipule qu’il est permis de vendre et de faire la promotion des services et des marchandises qui peuvent être utilisés à des fins licites comme ils peuvent être utilisée à des fins illicites, à moins que l'on sache ou que l’on ait une forte présomption que l'acheteur va en faire un usage interdit. Si on sait sans l’ombre d’aucun doute que l’acheteur va en faire un usage illicite, les lui vendre est une façon de l’aider à commettre un péché. Or, Allah, exalté soit-Il, dit (sens du verset) : «[...] et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression. [...] » (Coran 5/2). Le simple fait qu’on ne connaisse pas la façon dont il va s’en servir ou d’avoir un doute sur ce qu’il va en faire ne suffisent pas pour changer cette règle de base et juger que ce travail ou cette transaction est illicite. Cette règle est valable pour toute marchandise et pour tout service qui ont un double usage y compris la fabrication des facettes dentaires.

Et Allah sait mieux
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui