Prendre de l’argent de la société quand le directeur accapare les droits des employés
Fatwa No: 455893

Question

Je travaille dans une société et le directeur usurpe mes droits. Il accapare les commissions et les primes de fin d’année. Et lorsqu’on les réclame il dit que le propriétaire de la société n’a pas encore donné son accord pour que ces primes soient redistribuées ou pour une augmentation de salaire. J’ai donc pris l’argent qui me revient de droit – comme l’ont fait les autres employés qui occupent la même fonction que la mienne – est-ce que cela est considéré comme de l’argent illicite ? Si la réponse est oui, comment m’en repentir sachant que je ne me souviens plus du montant exact ? Que conseillez-vous dans ce genre de situation ? Je considère que mon droit est usurpé devant mes yeux en raison de l’emprise et de l’autorité du directeur ? Que dois-je faire ? Qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Il ne vous est pas permis de prendre cet argent. L’argent de la société appartient au propriétaire de la société et non pas au directeur.
Si le directeur ment et viole le droit des employés à tort, cela ne leur autorise pas de leur côté à prendre l’argent du propriétaire de la société sans avoir droit de le faire.
Concernant l’argent qui a été pris sans droit par la personne qui nous pose la question, elle doit le restituer à la société par n’importe quel moyen possible. Aucun moyen particulier n’est imposé ni d’informer de la raison pour laquelle il le restitue.
Si cette personne ne connait pas le montant exact qu’elle a pris alors qu’elle s’efforce de l’évaluer de façon à ce qu’elle soit quasiment certaine de l’avoir restitué dans son intégralité.
Pour ce qui est de l’attitude à adopter avec le directeur, le plus adéquat dépend de la situation :
S’il vous est possible de lui adresser un conseil sincère, lui interdire de commettre du mal sans qu’aucune nuisance ne se répercute sur vous alors faites-le.
Si cela ne porte pas ses fruits avec lui, alors il vous est possible d’informer le propriétaire de la société de ce qui se passe au sein de l’entreprise, dans le cadre d’un conseil sincère que vous devez lui adresser et pour mettre en œuvre les moyens de récupérer votre droit.
Si cela ne porte toujours pas ses fruits et qu’il vous est possible de fournir la preuve valable de ce que vous avancez alors vous pouvez faire remonter l’affaire au tribunal de façon à récupérer votre droit.
Et Allah sait mieux.

 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui