Qui parmi les enfants doit s'occuper d'une mère dépendante ?
Fatwa No: 457048

Question

Assalam alaykoum,
Ma maman vit seule et est dépendante dans la vie quotidienne (préparer à manger, se soigner, se laver, prendre l'air, dormir chez elle). Elle a cinq fils et trois sœurs. Qui, selon l'Islam, doit la prendre en charge chez lui ou elle ? Je précise que je suis la seule de ses filles qui soit mariée avec un enfant de 14 ans. Je travaille tous les jours jusqu'à 19 h et un week-end sur deux. Quatre de mes cinq frères sont divorcés et vivent seuls proches de ma maman. Une sœur vit à 150 km de chez ma maman et une autre ne veut pas s'impliquer. Qui a la responsabilité entre les filles et les garçons ? Pourrais-je avoir des hadiths à l'appui ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

Le droit de la mère est immense. Dans le Coran, Allah a particulièrement recommandé aux fidèles de le prendre en considération en disant :
« Nous avons ordonné à l’homme de bien traiter ses père et mère. Il est porté par sa mère qui endure pour lui une succession de peines. » (Coran 31/14).
Dans la Sunna, les trois-quarts de la bonté filiale lu sont attribués. Abou Horayra (qu’Allah soit satisfait de lui) relate qu’un homme se présenta au Prophète () et lui demanda : « Messager d’Allah ! Qui mérite le plus mes marques de bienveillance ? » Il lui dit : « Ta mère. » « Et ensuite ? » Demanda l’homme. « Ta mère » répondit le Prophète. L’homme réitéra sa question : « Et ensuite ? » Le Prophète () répondit de nouveau : « Ta mère. » Lorsque l’homme l’interrogea pour la quatrième fois, le Prophète () répondit : « Ton père. » Rapporté par Boukhari et Mouslim.
Les textes du Coran et de la Sunna qui mentionnent l’obligation d’être bon et bienfaisant envers ses parents par son argent, en étant à leur service, en s’occupant d’eux et en étant bienveillant à leur égard, tous ces textes ne font aucune distinction entre les enfants qu’ils soient filles ou garçons. De même qu’ils n’établissent aucune distinction entre les différents types de bienfaisance. Ils concernent donc autant les dépenses d’argent quand ils en ont besoin que d’autres types d’actes de bienfaisance. Allah dit :
« Ton Seigneur a ordonné que Lui seul soit adoré et que les père et mère soient traités avec bonté. » (Coran 17/23).
Dans son ouvrage Al-Mughnî, Ibn Qudâma s’est référé à ce verset pour affirmer qu’il est obligatoire de subvenir aux besoins de ses parents. Il a dit : « Il fait partie de la bienfaisance envers les parents de dépenser de ses biens pour eux quand ils en ont besoin. » Fin de citation.
Il en est de même pour le fait de s’occuper d’eux, d’être bienveillant à leur égard et d’être à leur service. Tout cela entre dans le cadre de la bienveillance. En conséquence, il est obligatoire à vous tous de tenir ce rôle chacun en fonction de ses possibilités. Allah a dit :
« Craignez donc Allah autant que vous le pouvez. » (Coran 64/16).
Vous devriez vous concurrencer pour faire preuve de bienfaisance envers vos parents et cela ne devrait pas être quelque chose que chacun repousse pour ne pas avoir à le faire. Allah dit :
« Que ceux qui aspirent à cette félicité rivalisent donc de piété. » (Coran 83/26).
Celui d’entre vous qui s’empressera de faire preuve de bonté envers sa mère en trouvera les conséquences louables en ce bas monde et dans l’autre. Ses enfants seront bons avec lui et son Seigneur sera satisfait de lui. Dans la satisfaction des parents il y a la satisfaction d’Allah et dans leur colère il y a la colère d’Allah comme cela a été rapporté de source sûre dans le Sunna authentique.

Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui