Raison pour laquelle le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a accompli la prière funéraire pour Abdullâh ibn Ubay
Fatwa No: 45901

Question

Notre cheikh, il ne fait aucun doute qu’Abû Tâlib est mort mécréant et lorsque le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a voulu implorer le pardon d'Allah, exalté soit-Il, pour lui, Allah, exalté soit-Il, lui a interdit d’implorer le pardon pour les polythéistes. Tout le monde connaît cette histoire qui a eu lieu à la Mecque. Mais lorsque le leader des hypocrites est mort, et que le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) en fut informé il se leva pour accomplir la prière funéraire pour lui. 'Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, demanda au Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) pourquoi il le faisait. Il y a eu alors une discussion entre le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) et ‘Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, et ce dernier avança le verset (sens du verset) : « Que tu demandes pardon pour eux, ou que tu ne le demandes pas… » (Coran 9/80). Mais le Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam) a répondu en disant qu’il avait ici le choix. La question est la suivante : où est l’interdiction dont a été l’objet Abû Tâlib ? Le cheikh al-Albâny, qu'Allah lui fasse miséricorde a mentionné les deux narrations à deux endroits de son livre ahkâm al-janâ’iz. Pouvez-vous dissiper cette confusion ? Aussi, que signifie ‘celui qui a appris le plus de Coran’ ? Mes remerciements.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager Mohammed ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Allah, exalté soit-Il, a interdit au Prophète () et aux croyants d’implorer le pardon pour les polythéistes dans Ses paroles (sens du verset) :


« Il n’appartient pas au Prophète et aux croyants d’implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents alors qu’il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l’Enfer. » (Coran 9/113)

 

Ce verset a été révélé après les propos du Prophète () au sujet d’Abû Tâlib : ‘J’implorerai le pardon pour toi tant que cela ne me sera pas interdit’ et les musulmans s’étaient également mis à implorer le pardon pour leurs morts.

Ce verset a donc été la preuve irréfutable de l’interdiction d’implorer le pardon pour les polythéistes.

 

Quant à la prière funéraire accomplie par le Prophète () pour Abdullâh ibn ‘Ubay, elle s'explique par le fait que ce dernier était musulman en apparence. Dans son exégèse, l’imâm al-Qortoby, qu'Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Certains savants ont dit : ‘le Prophète () a accompli la prière funéraire pour Abdullâh ibn Ubay se basant sur le fait que ce dernier était musulman en apparence. Ensuite, il ne l’a plus fait lorsque cela lui a été interdit’ »

Al-Hâfidh ibn Hajr, qu'Allah lui fasse miséricorde,dit : « ‘Umar, qu'Allah soit satisfait de lui, était catégorique sur le fait qu'Abdullah ibn Ubay était un hypocrite étant donné ce qu’il savait de sa vie, mais le Prophète () n’a pas agréé son avis et a accompli la prière funéraire pour Abdullâh ibn Ubay en raison du fait qu'il était musulman en apparence. Le Prophète () a ainsi jugé selon l’apparence. Il l’a également fait en l'honneur du fils d'Abdullah ibn Ubay qui était vertueux et pour concilier les gens et repousser le mal. »

Ainsi, il est évident qu’il n’existe pas de contradiction entre les deux questions. Quant à votre seconde question, elle est relative à l’enterrement des morts dans une tombe commune. Le Prophète () dit : « Commencez par celui qui mémorise le plus le Coran. » (Abû Dâwûd, al-Tirmidhi et al-Nasâ’i)

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui