Est-il permis à une femme de serrer la main d’un homme âgé ?
Fatwa No: 459646

Question

Je suis une jeune fille et j’ai actuellement 19 ans. J’ai commencé à m’attacher à la religion depuis mes 18 ans. Le premier pas que j’ai fait en ce sens fut de ne pas serrer la main aux étrangers, ce que je suis arrivé à faire depuis un an environ par la grâce d’Allah. C’était assez difficile au début pour moi et ma famille puisque pour eux cela a été un choc. Ils étaient étonnés de voir à quel point j’étais résolue à prendre une telle décision si jeune, aucun d’eux n’y avait pensé sérieusement avant cela. Ceci dit, ils sont fiers de moi.
Le problème auquel je fais face actuellement est avec les membres de ma famille éloignée et les étrangers qui avaient l’habitude que je leur sers la main. Certains insistent pour que je leur sers la main et l’un d’eux m’a dit : « Je suis comme ton père, ton grand-père ou ton oncle. » Pour le dire franchement, je ne rencontre aucun problème avec les jeunes. Je peux les arrêter s’ils s’apprêtent à me serrer la main et je ressens bien qu’ils acceptent cela facilement. Le problème se pose toujours avec les personnes âgées. Quand ma famille voit l’un d’eux venir me serrer la main ils me disent : « Ne le mets pas dans la gêne, il est comme ton père ou ton grand-père, il a une bonne intention et il t’aime comme ses filles. » Par ailleurs, ils m’ont convaincu qu’il est permis de serrer la main d’un homme si la main est recouverte par des gants par exemple. Ceci en s’appuyant sur les avis de certains savants qui le permettent.
Maintenant j’évite ce genre de visites de façon à ne pas me retrouver dans ce genre de situations. Mais j’ai peur quand des gens nous rendent visite à la maison !!
Je pose donc la question : quel est le statut de serrer la main d’un homme âgé qui vient à la maison et insiste pour le faire devant tout le monde ! Il dit même en plaisantant : « Je te serrerais la main même si je dois entrer avec toi en enfer ! »
Si je refuse dans une telle situation de lui serrer la main devant tout le monde, ils m’obligeront à le faire que je le veuille ou non et me mettront dans la gêne.
Est-ce qu’Allah me pardonnera ce geste qui est plus que je ne peux supporter ou est-ce qu’en le faisant j’aurais commis un péché pour lequel je serais punie ?
Ma deuxième question : le statut de porter des bijoux autres que l’or et l’argent durant la prière. La prière est-elle valide ou non ?
J’ai entendu certains Cheikhs soutenir que la prière est invalide en les portant. Soyez-nous utiles, qu’Allah vous soit utile. Qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Qu’une femme serre la main d’un homme âgé qui n’a pas de désir et pour lequel on ne peut en avoir est une question objet de divergence entre les oulémas même si l’avis le plus juste à ce sujet est que cela n’est pas permis. Ceci dit, cette divergence existe réellement et elle est prise en considération.
De plus, si la main est recouverte par un tissu alors cette divergence est d’autant plus fondée. L’avis rapporté de l’Imam Ahmad, qu’Allah lui fasse miséricorde, est que cela est interdit même si la main est recouverte d’un tissu. Dans le livre Al-Âdâb Al-Char’iyya de Ibn Muflih, Mohammed ibn Abdillah ibn Mihrân rapporte qu’il a été demandé à l’Imam Ahmad si homme pouvait serrer la main d’une femme. Celui-ci a répondu que non et a été très ferme sur ce point. On lui a ensuite demandé ce qu’il en était si elle lui serrait la main recouverte d’un tissu, il a répondu non à nouveau. Ces propos se trouvent dans le deuxième volume.
Les savants de l’école Châfi’ites soutiennent qu’il est permis de serrer la main d’une femme étrangère si elle est recouverte d’un tissu et que l’on est à l’abri de toute tentation. Dans l’ouvrage Nihâyat Al-Muhtâj qui est un des livres de jurisprudence de l’école Châfi’ite, il est dit dans le volume 3 page 188 : « Il est permis à un homme de masser les cuisses d’un autre homme à condition qu’un tissu recouvre (la main ou les cuisses) et que l’on soit à l’abri de toute tentation. Il a été déduit de ce statut la licéité de serrer la main d’une femme étrangère en respectant les deux conditions précitées. On peut comprendre de la licéité de serrer la main d’une femme si ces deux conditions sont réunies, qu’il est interdit de toucher toutes parties du corps autre que son visage et ses mains même si elles sont recouvertes d’un tissu, que l’on soit à l’abri de la tentation et que l’on ne soit pas animé de désir. » Fin de citation.
Ainsi, si la situation est telle que décrite par la sœur dans sa question : ‘’ Si je refuse dans une telle situation de lui serrer la main devant tout le monde, ils m’obligeront à le faire que je le veuille ou non et me mettront dans la gêne. ‘’ alors nous espérons qu’il n’y a pas de mal à ce qu’elle lui serre la main si elle est recouverte d’un tissu.
Pour ce qui est des bijoux qui ne sont ni en or ni en argent, il est permis aux femmes de les porter et cette question ne fait l’objet d’aucune divergence entre les oulémas.
Dans la Mawsû’a Al-Fiqhiyya, il est dit : « Les oulémas sont tous d’accord pour affirmer qu’il est permis à la femme de porter différents types de bijoux de valeur comme les rubis, les opales et les perles. » Fin de citation.
Et il est bien connu que tout ce qui est permis de porter en matière de bijoux et de vêtements, il est permis d’accomplir la prière en le portant.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui