La famille de la fille porte plainte contre son mari qui l’a divorcé sans raison pour satisfaire sa mère qui le lui a demandé
Fatwa No: 459790

Question

Ma fille s’est marié il y a six mois avec le fils de sa tante paternelle en France. La relation entre les deux époux était bonne et depuis vingt jours, la mère du mari lui a demandé de la divorcer sans raison. Le mari a fait ce que sa mère lui a demandé et a anéanti ma fille. Il l’a appelé au téléphone – nous habitons en Algérie – et lui a dit en français : ‘’ je te divorce, je te divorce, je te divorce’’ et il l’a répété à trois reprises en le confirmant. Il lui a ensuite demandé : ‘’ Es-tu d’accord ?’’ Et elle lui a répondu : ‘’ Non je ne suis pas d’accord tant qu’il n’y a pas de véritable raison à ce divorce.’’ Est-ce que cela est un divorce ? Est-il permis de porter plainte en justice en raison de sa mauvaise intention, son injustice et pour la délaisser sans raison ? Orientez-nous et conseillez-nous s’il vous plait.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Si la formule employée par le mari de votre fille pour la divorcer a été la suivante : je te divorce. Alors cette formulation au présent n’exprime pas clairement le divorce puisqu’il est possible de comprendre de cette formulation qu’il la divorce sur le champ ou que c’est une promesse de divorce à l’avenir. Sauf s’il avait pour objectif de la divorcer sur le champ ou que l’usage veut qu’on emploie cette formulation pour divorcer.
De plus, le fait que le mari lui demande si elle est d’accord ou non fait qu’on peut comprendre qu’il ne veut pas divorcer de suite.
Pour savoir ce qu’il voulait exactement en disant cela il est indispensable de le lui demander. S’il avait l’intention de la divorcer effectivement alors la fille est divorcée, qu’elle soit d’accord ou non.
Ensuite, sachez que le divorce est permis mais il est réprimandable si aucune cause ne le justifie.
Et puisque le divorce est quelque chose de permis alors ce mari n’a pas fait preuve d’injustice en la divorçant. Vous n’avez pas le droit de porter plainte contre lui.
Et sa mère n’a pas le droit de demander à son fils de divorcer son épouse sans que rien ne le justifie sur le plan religieux. Créer des problèmes entre deux époux est une façon de monter l’un contre l’autre. Or, la religion dissuade fortement d’agir ainsi comme il est dit dans un hadith.
D’après Abou Horayra (qu’Allah soit satisfait de lui) le Prophète () a dit : « Celui qui monte une femme contre son mari, ou un esclave contre son maître, n’est pas des nôtres. » Rapporté par Abou Daoud.
Dans son explication du hadith, Chams Al-Haqq Abâdî dit dans son livre ‘Awn Al-Ma’bûd : « Celui qui monte ... c’est-à-dire qui trompe ou corrompt une femme pour qu’elle soit mal avec son mari. Par exemple en lui rappelant les mauvais côtés de son mari ou en lui disant qu’un autre homme a tel et tel bon côté. Les propos : ou monte un esclave contre son maitre. Ceci par n’importe quel moyen de corruption. L’inverse est vrai, c’est-à-dire monter un mari contre sa femme. » Fin de citation.
Nous attirons l’attention sur le fait que tant qu’il est possible qu’il y ait une réconciliation alors le mieux à faire est de se réconcilier. Allah a dit :
« Il est toujours préférable de se réconcilier. » (Coran 4/128).
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui