Est-il permis d’instituer une loi empêchant de marier un fille de moins de 18 ans ?
Fatwa No: 460048

Question

Est-ce qu’une loi interdisant de marier une fille de moins de 18 ans et une loi qui permet de pratiquer la fornication par consentement sont considérées comme des lois forgées contraires à la religion d’Allah ? Et est-ce qu’une loi interdisant le mariage avec des non-arabes est une mécréance évidente parce que c’est une loi forgée contraire aux lois d’Allah ? Qu’Allah vous récompense par un bien.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Il y a une grande différence et un écart considérable entre le fait d’instituer une loi qui permet de pratiquer la fornication par consentement et en instituer une autre qui interdit de marier une fille de moins de 18 ans ou de se marier à une non-arabe ou une étrangère. Le premier est un mal sous tous ses aspects. Il revient à se désavouer d’un des préceptes de l’Islam et heurte de façon explicite ses règles catégoriques.
Quant au fait de limiter l’âge du mariage ou d’interdire de se marier avec des étrangères, c’est toute autre chose. Ce sujet est lié à la question suivante : le gouverneur a le droit de limiter ce qui est permis par considération de l’intérêt général. Et cette thématique fait partie des questions objet à effort d’interprétation qui bénéficient de la considération des théologiens. Si cet avis est émis par un savant apte à effectuer un effort d’interprétation des textes et de la situation alors son avis doit être accepté, que l’on soit d’accord avec lui ou non, comme c’est le cas pour toutes les questions sujet à un effort de réflexion et d’interprétation.
Le Majma’ Al-Fiqh a émis un décret sur le sujet suivant : le mariage des jeunes filles et les limites de l’autorité du gouverneur pour l’interdire ou le restreindre du point de vue religieux. Il y est dit ceci :
• Limiter l’âge du mariage des jeunes filles doit se faire avec l’autorisation du juge religieux. C’est le gouverneur qui, dans chaque pays, a la charge de gérer cette question en fonction des circonstances, du temps, du lieu, de l’âge de façon à ce que cela réalise l’intérêt de tous.
• Chaque pays a le droit de définir l’âge du mariage qu’il considère convenable en fonction de ce qu’il considère pouvoir réaliser l’intérêt de la fille, de la famille et de la société. Il a aussi le droit d’établir une punition adéquate pour qui marie sa fille en jeûne âge sans l’autorisation du juge religieux.
• Il est obligatoire de mettre en place des critères sanitaires pour le mariage des jeunes filles et il n’est pas permis de les marier sans respecter ces critères qui doivent être définis par des médecins de confiance.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui