Ce que doit faire un fidèle qui n’a pas payé la Zakât en pensant que cela ne concernait que l’or et l’argent
Fatwa No: 461590

Question

Ma mère a regardé par hasard une émission religieuse qui parlait de l’obligation de la Zakât sur les biens alors qu’elle pensait que la Zakât concernait uniquement l’argent (le métal) dont le seuil d’imposition est de 595 grammes. Or, depuis de longues années – on ne sait pas exactement combien mais probablement plus de 15 ans – elle ne s’est pas acquitté de la Zakât sur ses biens. Elle possède aujourd’hui 47000 rials. Que doit-elle faire ? Aussi, est-ce qu’elle doit s’acquitter de la Zakât sur l’or qu’elle porte régulièrement et qui est d’un poids supérieur au montant imposable ?
Qu’Allah soit bienfaisant envers vous.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
La question comprend certaines zones d’ombre. Ce que nous en avons compris est que la mère du fidèle qui nous pose la question ignorait qu’il était obligatoire de payer la Zakât sur l’argent – les billets de banque que nous utilisons de nos jours – elle pensait que la Zakât n’était obligatoire uniquement sur les métaux précieux que sont l’or et l’argent. Et ce, jusqu’à ce qu’elle entende le statut de la Zakât sur l’argent – les billets et non le métal – et que l’argent qu’elle possède est aussi concerné par l’obligation de la Zakât au même titre que les métaux précieux que sont l’or et l’argent.
Si c’est bien cela que la question veut dire, alors la réponse, et Allah sait mieux que quiconque, est que si elle ignorait le statut d’obligation de la Zakât sur ses biens en raison de sa négligence et parce qu’elle ne se souciait pas des droits religieux relatifs aux biens et à négliger de les apprendre, alors cela ne la dispense pas de s’acquitter de la Zakât des années précédentes – quel qu’en soit le montant – L’ignorance n’est pas une excuse dans tous les cas de figure et il l’obligation de la Zakât n’expire pas avec le temps. Revenez à la Fatwa numéro 228949 pour plus de détails et prendre connaissance des paroles des savants sur ce sujet.
Elle doit donc s’acquitter de la Zakât à partir du moment où elle a possédé une somme d’argent ayant atteint le seuil imposable durant un an révolu. L’évaluation de ce seuil d’imposition est une question objet de divergence. Certains savants considèrent qu’on doit l’évaluer en fonction de sa valeur en or et pas autrement. C’est pour cet avis qu’ont opté beaucoup de savants contemporains. Mais certains savants considèrent qu’il faut se baser sur le plus petit des deux seuils d’imposition entre les deux métaux que sont l’or et l’argent. Et c’est avis en fonction duquel il est préférable d’agir puisque c’est celui qui est le plus généreux envers les pauvres. En fonction de cet avis, sachez que le seuil d’imposition correspond à la valeur de 595 grammes d’argent pur.
Aussi, si votre mère sait depuis quelle année elle dispose d’une somme dont la valeur a atteint ce seuil, et donc le montant qui lui incombe de régler pour chaque année, alors la situation est claire. Mais si elle ne le sait pas, alors elle doit agir en fonction de ce qui dégage le mieux sa responsabilité. Si tout son argent est à la banque, il est possible de demander un relevé de compte pour savoir quelle fut son solde durant toutes ces années et se baser sur ces chiffres pour s’acquitter de la Zakât.
Quant à l’or destiné à être porté pour un usage autorisé, il n’y a pas à s’acquitter de la Zakât dans ce cas et c’est l’avis de la majorité des savants. Et sur cette question, nous délivrons nos Fatwas en fonction de l’avis de la majorité des savants.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui