Jurer de divorcer pour une raison particulière et la faire par oubli
Fatwa No: 461914

Question

Au cours d’une colère provoquée par une dispute avec mon épouse, j’ai juré de divorcé si je devais répéter certains propos que je j’avais l’habitude de lui tenir. J’étais très énervé à ce moment et je ne sais même pas comment j’ai pu jurer de la divorcer. La scène s’est répété et alors que je l’avais complètement oublié je lui ai dit les propos que j’avais juré de ne plus lui tenir à nouveau. Quel est le statut de cette situation ? Et quelle est l’expiation ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Tant que ce que vous avez fait, alors que vous aviez juré de ne pas le faire, l’a été involontairement par oubli, alors l’avis le plus juste, selon nous, est que vous n’êtes pas coupable de parjure et que votre divorce n’est pas effectif. Dans son ouvrage Rawdat Al-Tâlibîn, l’imam Al-Nawawî, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Le fidèle est-il coupable de parjure s’il dit ou fait ce qu’il avait juré de ne pas faire sous la contrainte, par oubli ou ignorance, qu’il est juré par Allah ou de divorcer ? Il y a deux avis à ce sujet. Le plus probable est qu’il n’est pas coupable de parjure. » Fin de citation.
Evitez de jurer de divorcer. Ce sont les serments des désobéissants. Certains savants sont d’avis qu’il est interdit de jurer de divorcer. Dans le livre Al-Fawâkih Al-Dawânih ‘Ala Risâlat Ibn Abi Zayd Al-Qayrawânî, il est dit : « L’auteur a ensuite mentionné les preuves de l’interdiction de jurer par autre qu’Allah et Ses attributs en disant : doivent être corrigés selon l’appréciation du gouverneur tous ceux qui jurent par le divorce […]. » Fin de citation.
Et Allah sait mieux.
 

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui