Réclamer le remboursement d'un don gracieux
Fatwa No: 463855

Question

As Salam Alaykum wa rahmatullah wa Baraktou,
Il y a quelques années, me retrouvant sans emploi avec 2 enfants, une amie qui à une sclérose en plaque, avec qui j'ai travaillé des années, m'envoie un chèque de 400€ en me suppliant presque de les accepter, car sa maladie l'empêche de jeûner le mois de Ramadan donc elle souhaite verser une Sadaka pour moi.
Des années après elle refait surface et me demande de la rembourser, car elle rencontre des difficultés financières, dû a une retraite anticipée et sa maladie.
Je lui ai dit que ce n'était pas bien de demander un remboursement d'une Sadaka, si aujourd'hui elle à besoin que je lui prête de l'argent je ferais le nécessaire pour lui donner ce que je peux.
A-t-on le droite de demander remboursement d'une Sadaka ?
BarakAllah Oufik

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :
Sachez, chère sœur, qu’il n’est pas permis à un fidèle qui a donné une aumône de la réclamer par la suite. Que cette aumône était une obligation qui lui incombait ou une aumône surérogatoire. Dans son ouvrage Al-Mughnî, Ibn Qudâma dit : « Il n’est pas permis à un fidèle qui a donné une aumône de la réclamer par la suite selon l’avis de tous les savants. » Fin de citation.
Si cette femme vous a donné cet argent à titre d’aumône obligatoire pour des jours de jeûne qu’elle n’était pas capable de jeûner à cause d’une incapacité chronique à le faire alors cette aumône est effectivement obligatoire et il ne lui est pas permis de la réclamer sauf si vous ne la méritiez pas du fait que vous n’étiez ni pauvre (Faqîra) ni indigente (Miskîna). La différence entre ces deux termes est la suivante : le pauvre est celui qui ne possède ni bien ni de quoi gagner sa vie. L’indigent est celui qui possède des biens ou de quoi gagner sa vie mais qui ne possède pas en quantité suffisante de quoi manger, boire, se vêtir, se loger, pour lui et les gens qu’il a à sa charge. Ainsi, si vous faisiez partie de l’une de ces deux catégories lorsque vous avez pris cette aumône alors n’en rendez rien. Mais si vous aviez des moyens financiers qui vous suffisent à cette époque alors rendez-lui cette aumône.
Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui