Crédit pour le commerce
Fatwa No: 47996

Question

Mon mari n'est pas contre le fait que j'aille travailler et vivre dans mon pays d'origine (musulman). Mais lui est est obligé en quelque sorte de résider en France, car il y travaille et il n'a pas trouvé de travail dans notre pays d'origine. Dans ces conditions la seule façon pour que notre famille soit réunie - et stable dans notre pays d'origine - est que mon mari s'engage dans un petit commerce.
Pour entamer ce commerce une somme d'argent est nécessaire et malheureusement nous serons obligés d'emprunter à la banque et c'est du « Riba » !
En effet ça fait six ans que nous vivons ce problème: vivre modestement dans un pays non musulman avec tous ses problèmes et laisser tomber mon travail là-bas ou vivre dans un milieu islamique loin de mon mari avec des enfants malheureux qui ne supportent pas d'être séparés de leur père et moi aussi j'en souffre énormément.A vrai dire je n'arrive pas à trancher.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur

Nous vous louons pour l'attention que vous portez à votre religion et pour votre attachement à vivre selon les préceptes de la Chariâ.
Il semble d’après votre question que vous avez une connaissance parfaite du verdict du Riba, de la gravité de son illégalité et du sévère châtiment dont est menacé celui qui traite avec ce péché!
 Nous vous indiquons ce qui suit:
L’emprunt avec un intérêt auprès d’une banque - ou autre - est illicite : que l’emprunteur verse l’intérêt totalement ou qu’il verse une partie de l’intérêt et qu’une autre personne verse le restant de l’intérêt !
En effet, les deux personnes sont associées dans le péché que ce soit un emprunt pour acheter une voiture, une maison ou n’importe quoi d’autre.
Il est connu que le Riba est le plus grave des traitements interdits  et  que les choses interdites ne sont permises qu’en cas de besoin.
Or la possession d’un logement (ou d’un commerce) n’est pas une nécessité, surtout que la personne peut se contenter de louer même si elle y  trouve de la peine.
Vous devez craindre Allah car le traitement avec le Riba signifie une déclaration de guerre contre Allah le Tout Puissant.
Allah dit : « Ô les croyant ! Craignez Allah, et renoncez au reliquat de l’intérêt usuraire (Riba) si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’annonce d’une guerre de la part d’ Allah et de Son Messager » (sourate 2/verset 278-279)
Nous ne connaissons aucun autre péché mis à part l’incroyance dont  la menace du châtiment est de cette ampleur.

Quant à la personne qui dispose d’un travail dans son pays d’origine – comme c’est votre situation – et que son époux travaille à l’étranger, alors elle ne peut être considérée dans le besoin.
Du moment que votre époux n’est pas contre votre résidence dans votre pays et d’y travailler – alors qu’il travaille lui à l’étranger – vous avez alors la possibilité d’obtenir l’argent nécessaire à votre petit commerce !
Il suffit d'économiser - tous les deux - une partie de votre salaire jusqu’à parvenir à la somme requise. Bien sûr cela demande du temps et de la patience, mais c’est l’indispensable contrepartie pour satisfaire votre Seigneur !!!
Comme vous pouvez traiter avec une banque islamique ou encore demander un bon prêt (sans intérêts) à une personne bienveillante.
Parce qu’il n’y a aucun bien et aucune Baraka dans le Riba.
Allah dit :

 «Allah anéantit l’intérêt usuraire (Riba) et fait fructifier les aumônes. Et Allah n’aime pas le mécréant pécheur. » (sourate 2/verset 276)
Il se peut que le diable embellisse à l’homme les péchés et le persuade que c’est la voie de son bonheur !
Néanmoins cela va rapidement se transformer en une source de misère et de malheur.
Vous devez patienter et craindre Allah le Très Haut.
Allah dit : « Et quiconque craint Allah, Il lui donnera une issue favorable, et lui accordera Ses dons par (des moyens) sur lesquels il ne comptait pas. Et quiconque place sa confiance en Allah, Il (Allah) lui suffit. Allah atteint ce qu’IL se propose, et Allah a assigné une mesure à chaque chose. » (Sourate 65/ verset 2 et 3)
Nous implorons Allah le Très Miséricordieux de vous octroyer une issue favorable et de vous rendre heureuse !

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui