Les invocations pendant la prosternation peuvent être puisées dans les traditions prophétiques ou ne pas l’être
Fatwa No: 48455

Question

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir m’éclairer au sujet de certaines invocations que j’ai pris l’habitude de faire pendant la prosternation et de me dire si elles sont permises ou pas.
Je dis, par exemple : « Ô Seigneur! Ouvre-moi ma poitrine (Rends mon cœur apte à recevoir Ta révélation) et facilite ma mission» (Coran 20/25-26) ; « Ô Allah! Guide-moi vers la voie de Ton obéissance » ; « Ô Allah! Protège ma fille unetelle » ; « Ô Allah! Pardonne à mes parents ! » ; « Ô Allah! Pardonne à mon épouse et comble-la de Ta miséricorde » ; « Ô Allah! Accorde-lui un rang élevé dans l’Au-delà »

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Il est recommandé de faire des invocations pendant la prosternation car c’est lorsque le serviteur est prosterné qu’il est le plus proche de son Seigneur. C’est ce que le Prophète () confirme par son Hadith :

 

« Jamais le serviteur n’est plus proche de son Seigneur que lorsqu’il est prosterné. Multipliez donc vos invocations dans cette position » (Mouslim)

 

Pendant la prosternation, aussi bien qu’à n’importe quel autre moment de la Salât où il est préconisé de faire des invocations, il est possible de faire des invocations transmises par la Sunna :

-      qu’elles soient puisées dans le Coran comme la parole de Moussa, Alaihi As-Salaam (sens du verset) : « Ô Seigneur! Ouvre-moi la poitrine » (Coran 20/25-26),

-      ou dans les Hadiths du Prophète () comme : « Subhânaka Rabbana Wa Bihamdik, Allahumma Ghfir Lî (Gloire et pureté à Toi notre Seigneur et à Toi la louange. Ô Seigneur ! Pardonne-moi) » (Boukhari et Mouslim).

 

Il est aussi permis de faire des invocations qui ne sont pas puisées dans la Sunna, comme les vôtres : « Ô Allah! Guide-moi vers la voie de l’obéissance envers Toi » ; ou « Ô Allah! Protège ma fille et mon épouse », etc., tant que cela ne comporte pas un péché ni la rupture d’un lien de parenté. Tel est l’avis de la majorité des oulémas.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui