Le fait de penser à l’au-delà n’empêche pas le recueillement durant l’accomplissement de la Salât
Fatwa No: 48779

Question

Comment peut-on ressentir un état de recueillement complet en accomplissant la Salât ? Est-ce que la récitation du Coran sans le psalmodier en accomplissant la Salât contribue aux insufflations du diable qui détournent celui qui l’accomplit vers les préoccupations terrestres ? Est-ce que ce dernier qui se voit hanté par les évènements du Jour de la Rétribution en accomplissant la Salât et en s’imaginant être prosterné devant Allah, n’observe pas le recueillement recherché ?

Réponse

Louange à Allah, et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Le recueillement est l’âme de la Salât et son fruit ; tant et si bien qu’à défaut de recueillement, la Salât devient une suite de mouvements dénués de toute ferveur. Le musulman doit en faire preuve pour figurer au nombre des croyants sincères qu’Allah, exalté soit-Il, a désignés dans Son Livre :

« Bienheureux sont certes les croyants], [ceux qui sont humbles dans leur Ṣalāt, …» (Coran 23/1-2)

Ci-dessous quelques-uns des moyens qui invitent au recueillement et à l’humilité :

1-   Chercher refuge auprès d’Allah, exalté soit-Il, contre les conspirations du diable qui s’évertue à corrompre les actes d’adoration du musulman et à le priver du plaisir de l’intimité avec Allah, exalté soit-Il.

2-   Se tenir loin de tout ce qui est susceptible de distraire l’esprit comme le fait d’accomplir la Salât près d’une table servie, le refoulement de l’urine et des selles, l’observation de certaines images distrayantes, l’écoute de sons et autres facteurs de ce type.

3-   Eviter de tomber dans les désobéissances et les péchés et en particulier les majeurs; car ils altèrent le cœur.

4-   L’évocation permanente d’Allah, exalté soit-Il, est un des moyens de ressentir joie et sérénité.

5-   Fréquenter les gens vertueux et collaborer avec eux aux actes charitables.

6-   Méditer sur ce bas monde qui  ne vaut pas l’aile d’un moustique pour Allah, ce qui aide à s’en détourner.

 

Dans cette perspective, la récitation du Coran en le psalmodiant invite à réfléchir longuement et profondément sur la teneur des versets ; Allah, exalté soit-Il a d’ailleurs enjoint Son Messager d’aller lentement en récitant le Coran :

« Et récite le Coran, lentement et clairement. » (Coran 73/04)

 

Allah, exalté soit-Il, dit aussi :

« [Voici] un Livre béni que Nous avons fait descendre vers toi, afin qu’ils méditent sur ses versets et que les doués d’intelligence réfléchissent!»  (Coran 38/29).

Le fait de réciter le Coran avec rapidité sans chercher à enjoliver sa voix et sans le psalmodier est une des raisons du manque de méditation et par conséquent de la distraction du cœur.

Les réflexions portant sur la fin des temps ne s’opposent pas au recueillement durant la Salât ; bien au contraire, ces réflexions aident à réaliser cet état spirituel, le Messager d’Allah () a dit :

« Evoquez la mort en accomplissant la Salât, car celui qui l’évoque est plus apte à faire correctement sa prière».

Jugé Sahîh par al-Albany dans « al-Silsila al-Sahiha ».

 

Ibn Madja et d’autres ont rapporté d’après Abû Ayyûb, , qu’un homme est allé voir le Prophète () et lui a dit : « Ô Messager d’Allah, apprends-moi l’Islam de façon concise »

« Si tu t’apprêtes à accomplir la Salât, lui dit-il (), fais-la à la façon de celui qui va quitter ce bas monde sitôt la Salât terminée ; ne prononce pas de paroles qui t’obligeront à présenter des excuses ; et désintéresse-toi des biens que possèdent les autres

Jugé authentique par al-Albany dans « Sahih al-Djame’ al-Saghîr ».

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui