Etendre les mains dans la prière
Fatwa No: 52068

Question

Quelques gens attribuent à l’imam Malek le fait d’étendre les mains dans la prière et de ne pas mettre la droite sur la gauche en priant, est-ce vrai ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère, chère sœur :

À propos de la position des mains dans la prière, il a été transmis - concernant l’imam Malek - des récits contradictoires.
L’imam Ach-Hab a rapporté que l’imam Malek a dit : « Il n’y a pas   d’inconvénient  à mettre la main droite sur la main gauche dans la prière surérogatoire ainsi que dans la prière obligatoire. »
Ses compagnons d’El Madina rapportent la même chose. Alors que Moutarraf et Ibn Madjechoune ont dit que l’imam Malek l’a approuvé et jugé convenable (Istahsanahou) et c’est ce qu’a rapporté l’imam Malek lui-même dans (El Mouwataâ).
Le Compagnon Sahle Ibn Saâd a rapporté: « On ordonnait aux gens ceci: Chaque homme doit mettre sa main droite sur son bras gauche dans la prière. »  (Boukhari)
Cette Sunna a été rapportée par le Compagnon Wayle Ibn Houdjre: « J’ai vu le Messager d’Allah élever ses deux mains au début de la prière. Il a dit Allahou Akbar. Le Prophète a élevé ses mains près de ses oreilles, s’est couvert de son vêtement puis il a mis sa main droite sur sa main gauche. Quand il a voulu s’incliner (génuflexion), il a sorti ses deux mains de son vêtement, les a élevées près de ses oreilles, a prononcé la formule de la grandeur (Allahou Akbar) puis il s’est incliné (génuflexion). Quand il a dit : «Allah entend quiconque Le loue», il a relevé ses mains près de ses oreilles. Quand il s’est prosterné, il s’est prosterné entre ses mains. » (Muslim)   

L’imam Ibn Abdel Barre a dit dans (Et Tamhide) : « Les propos rapportés concernant le Prophète   ne s’opposent guère surtout dans ce chapitre. Et je ne connais aucun des Compagnons du Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam qui ait dit le contraire sauf Ibn Zoubeïr qui étendait ses mains pendant la prière, mais on a aussi rapporté le contraire ! Comme je l’ai déjà dit: Il disait  mettre la droite sur la gauche est la Sunna et c’est le propos de la majorité des adeptes des Compagnons du Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam (Tabiïnes) ainsi que la plus grande majorité des Foukahas. »

L’imam Ezzourkani a dit: « Ibn Abdel Barre a dit : Il n’est pas advenu quelque propos prophétique équivoque relatif à la position des mains dans la prière. C’est le propos de la majorité des Compagnons du Prophète et de ses adeptes. C’est ce que l’imam Malek a rapporté dans son livre et Ibn El Moundhir n’a rapporté que cela. »

Alors qu’Ibn El Kassam a rapporté que l’imam Malek étendait ses mains et ce que ses élèves ont fini par le faire. Il a également dit: c’est autorisé dans la prière surérogatoire car il reste debout longtemps et c’est abhorré dans la prière obligatoire.
L’imam Ibn El Hadjab a dit que c’est abhorré quand il tient sa main pour s’y appuyer afin de se reposer.
Ibn Abdel Barre a dit: « Ce n’est aucunement un acte abhorré car les choses sont, au préalable, autorisées. Allah Le Tout Puissant ne l’a pas interdit ainsi que Son Prophète .  Donc il n’y a aucun sens à dire qu’il est abhorré (le fait de mettre la main droite sur la gauche). De même qu’il n’a pas été rapporté que le Prophète   avait autorisé d’étendre ses mains ! »
En fait c’est le contraire qui a été prescrit comme nous l’avons signalé ci-dessus. En conséquence il n’y a aucune raison pour dissocier entre la prière obligatoire et la surérogatoire !
Certains pourraient dire qu’on a rapporté seulement les faits de la prière obligatoire sans la surérogatoire, d’autant plus que le Prophète   priait les prières surérogatoires dans ses demeures la nuit. Cependant s’il l’avait fait dans ses demeures, ses éminentes épouses nous l’auraient rapporté inévitablement. Or elles n’ont rien rapporté à ce sujet.
C’est connu que ceux qui ont rapporté que le Prophète Salla Allahou Alaïhi wa Sallam mettait sa main droite sur sa gauche n’étaient pas de ceux qui dormaient avec lui Salla Allahou Alaïhi wa Sallam ou entraient chez lui.  Ils ont seulement rapporté ce qu’ils ont vu  pendant leurs prières derrière lui durant l’obligatoire.
El Badji a dit dans « El Mountaka » : « Quant à mettre la droite sur la gauche pendant la prière c’est confirmé que c’est la tradition du Prophète    (voir le hadith rapporté par Muslim au début de la fatwa et les dires de Ach-Hab, Moutarraf et Ibn Madjechoune), alors que les élèves iraquiens de l’imam Malek ont rapporté deux récits: un convenable (Istihsane) et l’autre l’interdit. Ibn El Kassem a dit: Il n’y a aucun mal dans la prière surérogatoire et c’est abhorré dans l’obligatoire.
El kadi Abou Mohammed a dit que l’interdit n’est pas pour le fait de mettre la droite sur la gauche mais c’est à cause de l’appui : c’est plus juste de mettre la droite sur la gauche.
Le  deuxième récit est que l’imam Malek n’a pas interdit ce fait. Néanmoins il l’a interdit à cause de l’appui et pour que l’ignorant ne puisse avancer que c’est un fait essentiel dans la prière. »

Question : Dans quelle position met-on les deux mains ?
Ibn Habib a dit : Il n’y a pas de position connue. El Kadi Abou Mohammed de l’école malékite énonce qu’il faut les mettre sous la poitrine et au-dessus du nombril. C’est la même position chez l’imam Chafiï.
Alors que l’imam Abou Hanifa a dit: «
La Sunna est de les mettre au-dessous du nombril. »
L’argument de l’école malékite est que la partie sous le nombril compte parmi les parties génitales. En conséquence elle ne peut être une position pour les deux mains comme le postérieur (fesses).
Et Allah Sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui