Se réjouir de la vue des beaux paysages fait partie des bonnes mœurs islamiques
Fatwa No: 57198

Question

Peut-on tirer bon augure d’un beau paysage ? Cette question m’a traversé l’esprit quand je vis un paysage qui suscita mon étonnement et mon admiration et me rappela le Paradis, qu’Allah, exalté soit-Il, nous fasse entrer ainsi que de tous les musulmans au Paradis. Je vis ce paysage peu de temps avant le crépuscule, au premier soir du mois de Ramadan. J’étais alors assise près de la fenêtre, en train de répéter les invocations du soir, lorsque j’aperçus une nuée d’oiseaux verts formant un V. Gloire au Créateur, ce paysage était si magnifique qu’il me captiva pendant un moment et me rappela le Paradis. Je voulais suivre le parcours de cette nuée, mais elle disparut très vite. Est-ce que la vision de ce type de spectacle peut être interprétée comme un bon présage ? Le croyant peut-il tirer bon augure d’un beau paysage ? En effet, je suis très optimiste de nature, j’aimerais donc que vous me donniez des raisons de l’être. Voulez-vous aussi m’expliquer ce que c’est qu’un bon présage, quelles en sont les différentes catégories, et quelle est sa rétribution ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

L’optimisme s’inscrit dans le cadre de la foi en la Bonté Absolue d’Allah, exalté soit-Il. Le Prophète () a défini l’optimisme par le fait d’ « Interpréter une bonne parole que l’on entend comme un signe de bonne augure » (Boukhari et Mouslim).

 

Tout comme les bonnes paroles qu’on entend, les beaux paysages sont également des signes de bon augure qui devraient réjouir le musulman et susciter en lui un bon pressentiment, comme c’était le cas chez le Prophète ().

 

Allah, exalté soit-Il, a créé le bas-monde et a propagé dans l’univers de beaux paysages et d’autres belles choses, susceptibles d’éveiller les sens et de donner au musulman l’envie de voir la beauté et les délices éternels de l’Ultime Demeure, là où se trouve ce qu’aucun œil n’a jamais vu, ce qu’aucune oreille n’a jamais entendu et ce qu’aucun cœur humain n’a jamais imaginé.

 

En revanche, Il, exalté soit-Il, y a propagé des choses laides qui rappellent au serviteur d’Allah la demeure de la souffrance pour qu’il implore la protection de son Seigneur contre tout mal, tout acte condamnable et tout tort.

 

Le Noble Coran contient un grand nombre d’exemples de ce genre, car il offre une perspective sur les réalités de cet univers, en exposant sa beauté, afin de susciter le désir du croyant à atteindre la demeure des délices, ainsi que ses horreurs, en guise de mise en garde.

D’ailleurs, lorsque le Prophète () lisait un verset évoquant la miséricorde d’Allah, exalté soit-Il, il sollicitait Sa miséricorde, et lorsqu’il lisait un verset évoquant Son châtiment, il implorait Sa protection.

Par conséquent, le musulman dans ce bas-monde doit tirer bon augure des beaux paysages qu’il voit et des bonnes paroles qu’il entend et invoquer Allah, exalté soit-Il, tout comme il doit demander la protection d’Allah, exalté soit-Il, quand il voit ou entend un mal.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui