Elle ignorer l'obligation de rattraper le jeûne et la prière
Fatwa No: 57317

Question

Par ignorance religieuse, je n'ai pas rattrapé des jours non jeûnés durant le mois de Ramadan pour des raisons légitimes. En outre, j'ignorais la manière correcte d’accomplir la prière. Après vingt ans, j'ai su que je devais faire le rattrapage du jeûne, mais ma santé ne me permet pas de jeûner à cause d'une maladie chronique. De même, mon mari ne me permet pas de présenter aux nécessiteux une nourriture préparée chez moi. Qu’est ce que je peux faire ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons  :

 

Si vous êtes temporairement incapable de jeûner, vous devez attendre la fin de cette situation pour faire votre rattrapage. Vous n’êtes pas obligé de jeûner les jours que vous avez rompus d’un seul coup mais vous pouvez les séparer et les accomplir selon votre capacité. Vous pouvez également les jeûner en hiver si vous préférez.  Vous ne devez aucune expiation car vous êtes pardonnée en raison de votre ignorance.

 

Toutefois, si votre incapacité de jeûner est permanente, il vous suffit de nourrir un nécessiteux à hauteur d'un Mudd pour chaque jour de rattrapage, et le Mudd équivaut à 700 grammes.

 

Il n'est pas essentiel que la nourriture soit faite chez vous pour la présenter aux nécessiteux. Vous pouvez vous contenter d’un Mudd de riz par exemple que le nécessiteux préparera chez lui.

 

Quant à celui qui ignore la manière correcte de faire la prière, il est excusé en raison de son ignorance. D’après le Cheikh de l'Islam Ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde, il ne doit pas refaire les prières antérieures. Dans son ouvrage al-Fatâwa Ibn Taymiya, qu’Allah lui fasse miséricorde, soulève plusieurs points importants en ce qui a trait à cette question. Il dit : « L'opinion la plus correcte est qu’il n'est pas obligatoire de refaire la prière car Allah, exalté soit-Il, pardonne les péchés commis involontairement ou par oubli. Allah, le Très Haut, dit (sens du verset) : «Nous n’avons jamais sévi contre un peuple, avant de lui avoir envoyé un messager» (Coran 17/15). Quiconque n’a pas reçu l’ordre du Prophète () sur une question donnée est pardonné s’il ne l’applique pas. C'est pourquoi, le Prophète () n'a pas ordonné à `Umar et à `Ammâr, , de refaire leur prière quand ils étaient en état d'impureté majeure. De même, le Prophète () n'a pas ordonné à Abû Dharr, ,  de rattraper la prière quand il était en état d'impureté majeure et qu’il est resté plusieurs jours sans l’accomplir. Il n'a pas non plus ordonné le rattrapage du jeûne aux Compagnons qui prenaient l’Iftar sans distinguer le fil qui sépare le jour de la nuit ».

 

L'auteur ajoute : « Il est prouvé d'après les récits Mutawâtirs qu'il y a des hommes et des femmes dans le désert ou ailleurs qui atteignent la puberté sans savoir que la prière est obligatoire. Il se peut même que l'on dise à une femme qu'elle doit faire la prière, et qu’elle réponde qu'elle ne le fera pas avant la vieillesse, en croyant que la prière est une obligation seulement pour les femmes âgées. Beaucoup de vieillards ne savent pas que la prière est obligatoire. D'après l'opinion correcte, ces gens ne doivent pas rattraper la prière, qu'ils aient été incroyants et se sont convertis ou étaient musulmans mais ignoraient la sentence relative à la prière ».

 

Etant donné ce qui précède, vous ne devez pas rattraper les prières accomplies en ignorant la manière correcte de les faire. Il vous incombe cependant d'apprendre les enseignements de votre religion qu’il est impératif de connaître. Plus vous approfondissez votre compréhension de la religion, meilleur c’est pour votre vie profane et religieuse. Le Prophète () a dit :

 

«Lorsqu'Allah, veut du bien à quelqu'un, Il lui permet de bien comprendre sa religion» (Boukhari et Mouslim)

 

Et Allah sait mieux

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui