La formule de proposition de mariage et l’acceptation lors du contrat de mariage
Fatwa No: 62316

Question

Quel est l’avis religieux au sujet d'un homme qui dit qu’il n’est pas nécessaire de conclure un contrat de mariage, étant donné que les gens savent que tel homme va épouser telle femme et que celle-ci va lui dire « Je suis à toi ». Ceci sous prétexte qu’à l’époque du Prophète (Salla Allahou Alaihi wa Sallam), il n’y avait pas de contrat de mariage.Qu’Allah vous récompense.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

Il y a dans ce que vous dites deux cas de figure :

Premièrement : S’il désigne par « Il n’est pas nécessaire de conclure un contrat de mariage » la formulation, qui est la proposition de mariage du tuteur comme le fait de dire : «  Je te donne ma fille en mariage » et l’acceptation du mari en disant « j’accepte ce mariage », cet avis là est invalide et personne n’affirma pareille chose. La consommation du mariage ne peut avoir lieu qu’après ce contrat. Dire qu'il n’y avait pas de contrat de mariage à l’époque du Prophète (), n'est pas exact.

Parmi les preuves qu’il y avait une formule de mariage à l’époque du Prophète (), le hadith de Sahl ibn Sa’d, qu'Allah soit satisfait de lui, qui a rapporté qu’une femme alla trouver le Prophète () et dit qu’elle s'offrait en mariage à lui () pour l'amour d'Allah. Il dit alors : « Je n’ai pas besoin de femme». Un des compagnons dit : « Donne-la moi en mariage« .
-» Donne lui un vêtement «, lui dit le Prophète
- »Je n’en ai pas«
- »Donne lui ne serait-ce qu'une bague en fer«
- »Je n’en ai pas«
- »Que mémorises-tu du Coran «
- »Telle et telle sourate », lui répondit le compagnon.
Le Prophète () dit : » Je te la donne en mariage pour ce que tu as mémorisé du Coran« (Boukhari et Mouslim)

 

Ceci est un contrat de mariage et sa formule est celle prononcée par le compagnon lorsqu'il dit : « Donne-la moi en mariage » et la réponse du Prophète () : « Je te la donne en mariage ».

 

Deuxièmement : S’il veut dire par contre qu’il n’y a pas besoin d’un imam,  ni de fiançailles avant le mariage, ni le fait que cela se fasse dans un endroit particulier comme la mosquée par exemple, dans ce cas cet avis est correct du point de vue des obligations requises, car la présence d’un imam n’est pas obligatoire. Quant aux sermon des fiançailles cela est seulement recommandé.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui