Prolonger la récitation du Coran dans la deuxième Rak’aat par rapport à la première est contraire à la Sunna
Fatwa No: 63875

Question

Louange à Allah, Exalté soit-Il, je prie régulièrement, mais il m’arrive de réciter une petite sourate durant la première Rak’aat et une plus longue durant la deuxième. Cela est-il permis ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses compagnons :

 

La Sunna du Prophète () veut que la récitation dans la première Rak’aat soit plus longue que celle dans la deuxième comme cela a été décrit dans la prière du Messager (). Allah, Exalté soit-Il, dit (sens du verset) : « En effet, vous avez dans le Messager d'Allah un excellent modèle [à suivre] […] » (Coran 33/21). Le Prophète, , a dit : « Accomplissez la prière comme vous m’avez vu l’accomplir. » (Boukhari)

 

Abû Qatâda al-Ansâri a dit : « Durant les deux premières Rak’aats de la prière de Dhuhr, le Prophète () récitait la Fâtiha et deux autres sourates ; il prolongeait la récitation dans la première Rak’aat et l’écourtait lors de la deuxième, dont ont entendait parfois les versets. Durant la prière de l’Asr, il récitait la Fâtiha et deux autres sourates en prolongeant la récitation de la première Rak’aat. Il prolongeait également la récitation lors de la première Rak’aat de la prière de Sobh et écourtait la récitation lors de la deuxième Rak’aat. » (Boukhari)

 

Al-Hâfidh Ibn Hadjar a dit : « Le Cheikh Taqiyyu al-Dîn a dit : ‘La raison de cela est qu’on est plus énergique durant la première Rak’aat et qu’il est plus approprié d’écourter la deuxième Rak’aat par peur de tomber dans l'ennui.’ » Il dit ensuite : « Celui qui veut que la récitation dans les deux Rak'aats soit d'une longueur égale, doit savoir que la première restera quand même plus longue en raison de l’invocation d’ouverture de la prière et de la formule de recherche du refuge auprès d’Allah contre le diable. Cela est démontré par le Hadith d’Abû Sa’îd, qu'Allah soit satisfait de lui, rapporté par Mouslim et affirmant qu’il récitait dans les deux premières Rak’aahs de la prière du Dhuhr l’équivalent de trente versets. »

 

Prolonger la récitation de la deuxième Rak’aat par rapport à la première est donc contraire à cette Sunna prophétique confirmée, mais la prière de celui qui le fait est cependant correcte.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui