On ne ferme pas une mosquée parce qu’un péché y a été commis
Fatwa No: 65712

Question

Ma question porte sur un homme qui a commis la sodomie avec un autre homme à la mosquée. Peut-on fermer la mosquée à cause de lui sachant qu’une seule personne l’a vu et qu’elle ne l’a raconté à personne ?

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Cet homme a commis un énorme péché et une énorme turpitude qu’Allah, exalté soit-Il, a rendu illicite dans Son Livre et à travers les paroles de Son Prophète (). La communauté musulmane est unanime sur l’interdiction de cet acte et le Prophète () a condamné celui qui le commet à la peine de mort, qu’il ait été marié ou non. Le Prophète () a dit :

 

« Tuez ceux qui s'adonnent à l'acte du peuple de Loth . » (Ahmad)

 

Il est bien connu que les péchés et les actes de désobéissance suscitent davantage la colère d’Allah, exalté soit-Il, lorsqu’ils sont commis à des moments bénis comme le mois de Ramadan ou dans des endroits bénis comme La Mecque, Médine ou dans les mosquées.

 

Celui qui a commis cet acte doit se repentir, et regretter fortement son geste. Il doit se résoudre à ne plus recommencer cet acte de débauche, se réfugier auprès d’Allah, exalté soit-Il, et n'en informer personne.

 

Quant à la mosquée, ce qui s’est passé ne lui porte aucun préjudice. Elle ne doit pas être fermée ni abandonnée, mais doit rester ouverte comme elle l'a toujours été pour qu'on y adore Allah, exalté soit-Il.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui