Le fait que l’imam reste silencieux sans faire le Qunût afin que les fidèles puissent le faire
Fatwa No: 67845

Question

Quel est le jugement de la Charia au sujet d'un imam qui reste silencieux après s’être relevé de l’inclinaison de la deuxième Rak’aat afin que les fidèles qui suivent l’école de l’imam al-Châfi’i, qu'Allah lui fasse miséricorde, puissent faire le Qunût. L’imam ne croit pas à la validité du Qunût durant la prière de Fajr et les fidèles refusent son point de vue. Qu’Allah, exalté soit-Il, vous récompense.

Réponse

Louange à Allah et que la paix et la bénédiction soient sur Son Prophète et Messager, Mohammed, ainsi que sur sa famille et ses Compagnons :

 

Les Compagnons, les prédécesseurs et les savants après eux ont divergé au sujet du Qunût de la prière de Fajr. Partant, il est permis à l’imam mentionné de faire le Qunût. S’il ne le fait pas, et que l'un des fidèles désire le faire qu'il le fasse s’il est en mesure de rattraper l’imam dans sa prosternation.

 

Il est dit dans le livre « Kifâyat al-Akhyâr Fi-l-Fiqh al-Châfi’i » : « Si l’imam ne fait pas le Qunût parce qu’il ne croit pas à sa légitimité, comme les partisans de l’école Hanafite, ou par oubli, le fidèle qui prie derrière lui ne doit pas faire le Qunût s'il sait qu’il ne pourra pas le rattraper dans sa prosternation. Il peut en revanche le faire s’il sait qu’il ne sera pas en retard sur la prosternation de l'imam  »

 

Cela concerne le fidèle qui prie derrière un imam qui ne fait pas le Qunût. Quant au fait que l’imam qui ne croit pas à la légitimité du Qunût marque une pause, sans faire le Qunût, afin de laisser l’opportunité aux fidèles de le faire, cela ne lui est pas demandé et s’il le fait, il ne doit pas rester silencieux ; soit il fait le Qunût, et il n’y a pas de mal à cela, soit il récite quelques invocations qu'on fait en se relevant de l’inclinaison.

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui