Formule de mariage à haute voix
Fatwa No: 70261

Question

L’imam qui est un ami à mon père a fait mon acte de mariage le 19 Juin. Mon père a fait venir cet imam chez lui et lui a fait part de son accord. Mon conjoint aussi a fait le déplacement et a fait part à mon père de son désir de m’épouser (il y a entente entre les deux parties). Est-ce que le fait que le père ou la personne qui le représente dit à haute voix « Je donne la main de ma fille à un tel … » et que le conjoint répond de la même façon qu’il accepte est une obligation sans laquelle l’acte de mariage est invalide ?Sachant que cette formule n’a pas été dite à haute voix et que je vis avec mon conjoint suis-je dans le Halal ou le Haram ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur :

Pour que l’acte de mariage soit valide il doit remplir certaines conditions parmi lesquelles : la présence d’un Wali, de deux témoins crédible et une forme légale. On entend par forme légale l’accord du Wali et l’acceptation du futur mari ou de son représentant. L’accord du Wali ne se limite pas à la parole « je te marie avec un tel, d’autres termes sont acceptés par les Oulémas si les conditions précédentes sont réunies le mariage est légal et s’il en manque une l’acte de mariage est invalide.
Le fait de formuler le mariage à haute voix n’est par une obligation. Seul le fait de le faire entendre aux deux témoins est obligatoire.
Si les témoins ne l’ont pas entendu, l’acte est considéré comme sans témoins. Pour les Malikites, la présence de témoins dans l’acte de mariage est une recommandation et non pas une obligation. Si leur témoignage n’est pas établi au moment de l’acte il doit obligatoirement l’être avant la consommation du mariage sinon il est illicite de consommer le mariage.
L'imam Al Hattab dans son livre Mawahib al Djalil a écrit :
« L’attestation des témoins est une condition sine qua non pour que la consommation du mariage soit licite si elle n’a pas eu lieu avec l’acte de mariage ».
On peut résumer la situation ainsi :
- la formule "Idjab et Qaboul" composée de l’agrément du wali et de l’acceptation du futur marié est nécessaire pour la validité de l’acte de mariage.
- Le fait de prononcer à haute voix n’est pas une condition. Cependant il est obligatoire de le faire entendre aux témoins.
- Si ce n’est pas le cas (les témoins ne sont pas présents ou ne l’ont pas entendu) leur présence devient obligatoire avant la consommation du mariage.
- Si la présence des témoins n'a pas eu lieu ni pendant l’acte de mariage ni avant sa consommation, l’acte de mariage dans ce cas est considéré comme nul et la relation entre les deux conjoints est illicite. Le Prophète , a dit
« Point de mariage sans Wali et deux témoins probes. Tout mariage sans l’un d’eux est nul » Ibn Habbane et El Baïhaqi

L’arrivée du futur mari à la maison de la femme et son accord avec le Wali de cette dernière sur le mariage n’est pas considérée comme un acte légal de mariage car les autres conditions ne sont pas remplies (témoins et forme).

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui