Père alcoolique ne peut être Wali légal
Fatwa No: 70291

Question

Ma question concerne le mariage et ses piliers précisément le Wali. Je connais un frère qui vient de se marier avec sa cousine. Ils vivent tous les deux en France. Cette sœur est pratiquante mais sa mère qui est divorcée l’empêche de porter le Hidjab et d’accomplir la prière. Cette mère est contre tout ce qui est islamique. Quand à son père il est malade à cause de ses abus d’alcool. Cette fille veut garder sa chasteté ce qui est difficile pour elle vue la situation de sa famille. Est-ce qu’il légal pour elle de se marier avec ce frère qui est d’ailleurs pratiquant sans l’accord de sa mère et de son père ?

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.
Chère sœur :
Dans la fatwa numéro 46059, nous avons déjà défini les conditions qui doivent être réunies pour que le mariage soit valide. Nous vous invitons donc à la consulter.
Le Wali, tuteur ou représentant légal de la femme, est l’une de ces conditions. En effet, le Prophète, Salla Allah alaihi wa Sallam, a dit : «Toute femme qui se marie sans l’autorisation de son Wali, son mariage est invalide » et il l’a répété trois fois, rapporté par Ahmed.
Parmi les conditions que le Wali doit remplir, il doit être un homme. En effet, le Prophète, sur lui la paix et le salut, a dit : «Une femme ne peut pas marier une autre et elle ne peut pas se marier elle-même », rapporté par Ibn Maja et El Bayhaki.
Donc la femme ne peut pas être Wali et son accord n’est pas une condition pour la validité du mariage. Une autre condition est l’honnêteté du Wali. En effet, pour les Hanbalites et les Chaféite, le Wali ne peut pas être un débauché. Leur argument est cette parole d’Ibn Abbas, : « Il n’y a point de mariage sans un Wali sensé ».
Puisque le père de la fille en question est un alcoolique il ne peut pas être son Wali, en raison de sa dépravation. De ce fait la Wilaya de cette fille pour le mariage est transférée à son plus proche parent répondant aux critères précédemment cités.
Si la situation de notre sœur est bien celle que vous avez mentionnée, il lui est licite de se marier sans l’autorisation de ses parents. Mais il lui faut un Wali pour que son mariage soit valide.
Si ni l’un de ses oncles, en premier lieu, ni l’un de ses cousins, en second lieu, ne sont capable d’assumer ce rôle alors elle devra s’adresser au centre islamique le plus proche et son Wali dans ce cas sera le responsable de la communauté islamique sur place ou une autre personne qui le représente.
Notons pour terminer que c’est pour préserver les droits de la femme et la mettre à l‘abri des hommes malintentionnés que la législation musulmane a donnée une importance capitale au Wali.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui