Et un dinar que tu as dépensé pour ta famille
Fatwa No: 72456

Question

Quel est le plus important pour un homme ? Chercher un emploi pour faire nourrir sa famille ou alors étudier l'Islam en vue de se préparer pour le Jour Dernier (c'est-à-dire avoir sa place au paradis) ? Une jeune femme demande à son fiancé de chercher un emploi pour qu'il puisse avoir un appartement, en bref une bonne situation. Et le futur mari lui répond qu'il ne faut pas trop penser au côté matériel et à l'argent. La jeune femme ne veut pas épouser ce jeune homme tant qu'il n'a pas de situation. A-t-elle tort ? Elle ne sait plus quoi faire et ne veut pas vivre en mendiant. Elle ne veut pas non plus que son futur mari soit fainéant. Elle ajoute qu'enrichir sa foi est certes une chose primordiale pour un bon musulman, mais qu’avant d'aller dans l'au-delà, il faut réussir sa vie ici-bas. S'il vous plait, répondez-moi pour que je lui fasse part de votre réponse, je souffre énormément de cette situation.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Cher frère,

 

Le musulman peut évaluer, en pleine connaissance de cause, ses différentes priorités ou problèmes et accorder à chacun l’importance qu'il mérite sans pour autant privilégier un au détriment de l'autre.

Nous pensons que ceci est possible dans votre cas. Le musulman peut chercher à gagner sa vie en fournissant pour cela les efforts nécessaires tout en s’en remettant à Allah, Lequel lui accorde sûrement une bonne subsistance dans cette vie. L'imam Tirmidhi a rapporté que le Prophète, , a dit : « Si vous vous en remettiez à Allah avec une confiance totale, vous seriez pourvus comme les oiseaux qui le matin partent affamés et le soir reviennent rassasiés ».

Et puis l'effort pour gagner sa vie et dépenser son argent au profit de sa famille est l'une des œuvres les plus louables menant au Paradis ! Le Prophète, , a dit : « Un dinar que tu as dépensé dans la voie d'Allah, un dinar que tu as dépensé pour libérer un esclave, un dinar que tu as prodigué à un nécessiteux et un dinar que tu as dépensé pour ta famille : le plus gratifié est celui que tu as dépensé pour ta famille», rapporté par Muslim.

En parallèle à son travail, le musulman peut acquérir les connaissances islamiques dont il a besoin, surtout ce qui lui est nécessaire pour l'accomplissent de ses obligations envers Allah et ce qui distingue le licite de l'illicite. Pour atteindre cet objectif, il mettra à profit les moyens disponibles d'acquisition du savoir à travers les centres islamiques, les communications téléphoniques et l'accès aux sites islamiques sur le Net….

De là, nous ne voyons pas la raison de cette polémique qui sévit entre ces deux fiancés. Donc, il est du devoir du fiancé de craindre Allah, fournir l'effort nécessaire pour acquérir les moyens qui sont de nature à garantir la stabilité de son foyer familial et s'occuper des aspects liés à sa religion. Nous ne voyons pas cependant, que la fiancée doit se précipiter pour annuler les fiançailles, surtout qu'elle a affaire à un pieux prétendant.

S'il s'avère que ce jeune sera laxiste dans l'accomplissement de ses devoirs envers sa future épouse, tel que la garantie du minimum vital pour sa famille après le mariage, alors à ce moment elle pourra annuler les fiançailles. Ces dernières ne sont qu'une entente entre les deux parties et chacune d'elle a le droit de les annuler. A fortiori lorsqu'une telle décision est justifiée.  

 

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui