Le père et son droit d’être «Waliye al amr »
Fatwa No: 74803

Question

Je suis une jeune musulmane pratiquante. Mais j’ai un grand problème ; mon père qui est musulman de naissance n’est pas du tout pratiquant : il n’a jamais fait et refuse de faire la prière, il boit le vin, mange la viande de porc, dépense tout son argent pour assouvir ses plaisirs et ne veut rien dépenser pour la maison ; c’est ma mère qui travaille et s’occupe de toutes les dépenses même les miennes et celles de mes frères. On a essayé par tous les moyens de le mettre sur la bonne voie, mais en vain. Il refuse de changer sa vie et ses habitudes et n’arrête pas de se disputer avec ma mère. Est-ce que père a perdu son droit d’être «Waliye al amr » pour moi et pour mes frères et sœurs ? Que doit-on faire ? Comment ma mère doit-elle procéder avec lui, surtout qu’il va de pire en pire, et qu’elle ne pense pas au divorce car dans ce cas nous n’avons nulle part où partir.

Réponse

Louange à Allah. Paix et salut sur Son Prophète.

Chère sœur :

L’Islam accorde une très grande importance au comportement que doit entreprendre l’enfant vis-à-vis de son père. Il a rendu obligatoire la bonté et la bienfaisance envers lui. Allah dit :    « Et Nous avons enjoint à l'homme de la bonté envers ses père et mère » (Sourate 46/Verset 15).

Le plus grand bienfait que l’enfant peut faire à son père pervers consiste à le conseiller et à lui faire le rappel, Dhikre, d’Allah avec douceur et sagesse. Les mauvais comportements du père et sa négligence de ses devoirs envers son Seigneur, envers sa femme et ses enfants, ne déchargent en rien ces derniers de cette obligation qu’est la bienfaisance envers lui.

Toutefois si la situation de votre père est conforme à ce qui est mentionné dans la question (l’abandon de la prière, consommation de l’alcool et de la viande de porc, négligence des droits de sa femme et de ceux de ses enfants), il court un grand danger et vous devez tout d’abord multiplier les invocations d’Allah en sa faveur pour qu’Il le guide dans le droit chemin, lui faire le rappel, Dhikre, d’Allah et des mauvaises conséquences de ses agissements dans cette vie et dans l’au-delà ou chargez quelqu'un de pieux, en qui il a confiance de le faire à votre place et surtout ne désespérez pas car la Miséricorde d’Allah pourra l’atteindre à tout moment.

Pour plus de précisions, nous vous renvoyons à nos Fetwas No 47791, No 42445 et No 42433 qui parlent respectivement du verdict légal relatif à celui qui délaisse la prière, à la consommation de la viande de porc et à celle des boissons alcoolisées.

En nous basant sur l’avis de la majorité qui considère que celui qui délaisse la prière sans nier son obligation n’est pas considéré un apostat, nous confirmons que la perversité de ce père ne le prive pas de son droit de Waliye de ses enfants.

Quant à sa femme elle a le choix entre l’endurance de cette situation tout en continuant à le conseiller, à lui ordonner le bien et lui interdire le mal ou à lui demander le divorce à cause de sa perversité.

Et Allah sait mieux.

Fatwas en relation

Recherche Fatwas

Vous pouvez rechercher une fatwa à travers de nombreux choix

Le plus lu aujourd’hui